Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 22:49

    "Les erreurs sont les portes de la découverte"      James Joyce                 



Né à Dublin en 1882, James Joyce fait ses études dans une école de Jésuites, puis au University College de Dublin où il étudie la philosophie et les langues.
 
Il voyage en France, puis s'installe avec son épouse en Italie où il enseigne l'anglais à l'école Berlitz de Trieste.De retour en Irlande en 1912, il essaie de faire publier son premier livre, Dubliners, qui le sera finalement en 1914.Les années suivantes sont fertiles, sinon pour le portefeuille de Joyce (qui ne survit guère que grâce aux sommes d'argent que collecte pour lui Ezra Pound), du moins pour son écriture; Exiles, une pièce, puis Portrait of the artist as a young man en 1916, qui lui établissent une réputation grandissante. Il commence également à travailler sur Ulysses qui sera publié pour la première fois à Paris en 1922. Joyce ne cesse de voyager avec sa famille. L'Allemagne, la Suisse, la France où il est établi en 1939 lorsqu'il fait paraître Finnegans Wake - qui sera sa dernière oeuvre éditée de son vivant.

 

la statue de Joyce,  centre ville de  Dublin.
 


Joyce, à travers ses différents livres, cherche le moyen de rendre, par une forme brisée, le déroulement de la pensée informelle: associations d'idées, appels de mémoire, juxtaposition du passé et du présent. C'est ainsi que, par le fil d'un monologue intérieur, le lecteur connaît le caractère, mais aussi l'histoire des personnages. "J'ai endormi le langage", déclare Joyce - ce qui a donné naissance à d'énormes contresens: on dit souvent de lui qu'il a installé l'informe dans la littérature, alors qu'il ne veut que rendre par l'écriture le brouillard du rêve. En ceci, il a ouvert la voie à Faulkner, Hemingway, Dos Passos, Beckett, ou encore Virginia Woolf.


  Une des nombreuses plaques commémoratives,  à Dublin, exprimant en mots et images l'histoire de l'oeuvre majeure de Joyce, Ulysses.

Partager cet article

Repost 0
Published by MissHyde - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Rowena 29/04/2010 10:41


Dommage pour toi que je suis allée à Dublin sans appareil photo sinon je t'aurais gracieusement offert mes clichés ! J'allais saluer Jimmy J. tous les jours car cette fameuse statue se trouve dans
une grande artère commerçante avec notamment le supermarché où j'allais faire mes emplettes et mon hôtel était à peine 2 rues plus bas, le long de la Liffey River. C'était amusant de littéralement
marcher sur les traces de J.J. à la recherche des plaques scellées dans les trottoirs !

Concernant les droits des bloggeurs : c'est le droit de la presse et de l'édition et les droits de la propriété intellectuelle qui s'appliquent. Autrement dit : oui, c'est très compliqué. En gros
on n'a le droit de ne publier que des textes, images, dessins, etc. dont on est l'auteur sinon il faut demander l'autorisation de l'auteur, sauf quand l'oeuvre appartient au domaine publique et est
donc "libre de droits". Il est bien évident que tout le monde bafoue ces lois sur internet, même moi qui pourtant les connaît :-O sinon on ne pourrait pas faire grand'chose dans nos blogs et
sites... Tant qu'il n'y a pas diffamation ni exploitation commerciale, les risques qu'on encourt sont mineurs voire inexistants... Au pire l'auteur nous demande de retirer son oeuvre de nos blogs
et basta.


L'irlandaise 29/04/2010 15:57



Ok merci beaucoup !


En fait, j'ai bien des photos de dublin , mais la plupart ne sont pas numériques, parce qu'à l'époque je n'avais pas encore investi dans la nouveauté ! pour
l'un de mes voyages j'ai emprunté le numérique d'un ami, ouf, cela me permet d'avoir qq photos d'irlande de bonne qualité, pour le reste, numériser des diapo, ça va ( je l'ai fait pour les USA )
mais numériser des photos argentiques, c'est assez moche, disons que le résultat n'est pas au top.


je sais pour les droits d'auteur, mais zen fait, je fais des entorses quand je ne peux pas trouver d'illustrations par moi-même,sinon, c'est trop le casse-tête.
Ensuie, si je reçois un mail me demadnant d'enlever, pas de problème !  Enfin, sur ' wikipedia commons/communs' il me semble qu'on trouve du 'libre de droit" assez
facilement...  Quant  à moi, cela ne me dérange pas que l'on prenne mes photos, mes écrits, c'est  différents, et c'est pourquoi je ne publie
pas ce que j'écris sur le net - du moins rien de ' très ' personnel - sachant que de toutes façons, toutes les protections du monde ne valent rien contre internet , bref, si on me demande
une photo ici qui m'appartient, je la donne sans problème.



YRREIHT 15/02/2009 10:18

"Les gens de Dublin" (1987) est en fait réalisé par JOHN...HUSTON.
C'est son dernier film, et il est vrai qu'il s'agit du chant du cygne d'un fameux réalisateur qui était un sacré aventurier (dans les aspects parfois les moins nobles du terme) et un foutu voyageur!!!
YRREIHT

MissHyde 15/02/2009 10:24



me semblais bien que je m'etais trompée qq part ! LOL, j'aurais du verifier avant d'ecrire une anerie  sur le cinema, merci de rectifier !... tu comprends
pourquoi je n'ai pas fait un blog sur le ciné, suis pas au point, j'avoue, je me melange souvent les pinceaux ! je crois que Huston, donc a adapté dans son film la nouvelle "les morts". la fin
est somptueuse. pas étonnant que ce soit son chant du cygne...



YRREIHT 15/02/2009 09:49

Quel sacré personnage que ce James Joyce!!!
J'adore les individus qui, refusant un certain conformisme, cultivent le non-sens pour lui donner...un sens!!!
Ils ont souvent des destins tourmentés, parfois forcés aux "voyages-exils", mais on ne peut les faire taire...
C'est aussi celà l'Irlande, un peuple qui défend son art de vivre chevillé au corps...
YRREIHT

MissHyde 15/02/2009 10:09



sur le café du commerce, ils sont toujours en colère quand je parle des prix nobels mais c'est ma conviction que si l'on veut se lancer  dans l'ecriture, il
faut des modèles  à la hauteur. Alors pas la peine de lire le dernier amelie nothomb ou  marc lévy du moment, dans Joyce il y a TOUT ce que la vie a , finalement  à nous
apprendre, pour l'écrire et la décrire.. Ce n'est pas le seul, mais c'est un des +grands ecrivains du monde;  il existe une adapatation des " gens de dublin" par   John 
Ford ( ?. )  un réalisateur américain, mais je ne suis plus sûr duquel : BBjane m'avait passé le film ( ça j'en suis sûre)



cat 07/02/2009 19:39

l'auteur que tu es est tourmenté? "noir dessein..."c'est "noir,noir",comme dit Muriel Robin?Tu as quand même en toi les couleurs vives des maisons irlandaises ,j'espère,pour égayer le ciel souvent gris. D'accord pour "erin go bragh" avec toi.

MissHyde 07/02/2009 22:02


ben voila, l'essentiel, c'est effectivement cela " erin go bragh", tu l'as dit ! et pas de problème, en irlande il y a certe du noir ( les tourbières ) mis aussi les
chatoyantes couleurs des cottages et des paysages ( bleus et verts surtout, mes couleurs préférées - après le noir)


Michaël GRABARCZYK 01/02/2009 21:07

Bienvenue dans la communauté "écriture et culture"... qu'elle soit le lieu idéal pour vos publications...
Je me dois tout de même de vous rappeler que la diffusion d'oeuvre par le biais de la photographie par exemple, sans l'autorisation de l'auteur, est considérée comme un délit. Je vous invite à vous rendre sur le forum de la communauté et de vous informer si besoin est.
A bientôt.
MG

MissHyde 01/02/2009 21:15



Ok, merci pour ces informations, mais comment faire en ce cas pour illustrer les articles ? en ce qui concerne les photos, certaines m'appartiennent. -
heureusement !  -



Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net