Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 00:43

    
Samuel Beckett naît à Dublin en 1906, et fait ses classes à l’Earlsford House School de Dublin, avant d’intégrer la Portora Royal School d’Enniskillen.
Oscar Wilde y avait été lycéen. Entre 1923 et 1927, Beckett étudie le français, l’anglais et l’italien au Trinity College de Dublin.

           "Là où nous avons l'obscurité et la lumière, nous avons l'inexplicable" (S.Beckett)

         

        
                      Le trinity College de Dublin où Beckett fit ses études


Bachelor of Arts en poche, il devient lecteur d’anglais à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, à Paris. C’est là qu’il rencontre
James Joyce, dont il deviendra l’ami et le collaborateur. En 1929, il en défend la méthode et l’œuvre dans son premier ouvrage, un essai critique, Dante, Bruno, Vico, Joyce. Après plusieurs voyages en Europe, il s’établit à Paris en 1938.
« Je préfère la France en guerre à l’Irlande en paix », aurait dit celui qui grossira les rangs de la résistance au sein du groupe Gloria. Il se réfugie en zone libre, à Roussillon (Vaucluse).
 Son séjour lui inspirera En attendant Godot, qui paraît en 1948. L’œuvre, mise en scène par Roger Blin dans un théâtre parisien, en 1953, marque le début de sa carrière théâtrale. 

               

                       Beckett, pendant un représentation de sa pièce "en attendant Godot"

Caractérisée par une écriture minimaliste, son œuvre semble tout entière tendue vers le silence. Plusieurs thèmes y sont présents : le temps, l’attente, la solitude, la non communication, la déchéance, et parfois pourtant, l’espoir. Il érige le clochard en figure récurrente. Pessimisme et humour y sont toujours liés. « Je ne sais pas où je suis, je ne le saurai jamais, dans le silence on ne peut savoir, on doit juste avancer », dit l’un de ses personnages. En 1969, « pour son œuvre qui, à travers un renouvellement des formes du roman et du théâtre prend toute son élévation dans la destitution de l’homme moderne », le prix Nobel de littérature est attribué à Samuel Beckett. Pour lui c’est une catastrophe. Par rejet de ce qu’il qualifie l’industrie beckettienne et des mondanités, il n’ira pas le chercher. C’est son éditeur, Jérôme Lindon, des Editions de Minuit, qui le fera. De la fin des années 60 à sa mort, en 1989, la fréquence des publications de Beckett va diminuer, et lui tendra vers un style de plus en plus minimaliste. Il est enterré à Paris, au cimetière Montparnasse.


     "Quand on est dans la merde jusqu'au cou, il ne reste plus qu'à chanter" ( s.beckett) .

Partager cet article

Repost 0
Published by MissHyde - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

YRREIHT ZETLUB 23/03/2009 09:43

Direct dans le feu de l'actualité de ce que nous vivons, cette pensée de SAM BECKETT;;;

L'irlandaise 23/03/2009 11:37


absolument, les pensées des ecrivains irlandais ont bien vieilli, ou helas ou heureusement, n'ont pas vieilli...


Pauline 14/03/2009 18:06

il ne faut pas me parler d'en attendant Godot... au programme de mon année de prépa... j'ai pas trop aimé... lol

L'irlandaise 14/03/2009 19:07


aie !, bah ce qui est imposé n'est pas tj apprécié, en 1eer , terminale, puis pendant les DEUX années de prepa j'avais fait don juan de molière, inutile de dire que
j'etais a saturation, et c'est pourtant un beau texte !


CHRISCRAFT- 12/03/2009 12:46

on dirait qu'il attend Godot, sinon je fais souvent des confusions à AVRANCHES O% J42TAIS AU Chttp://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761590568/avranches.htmlOLL7GE on nous bassinait avec THomas

MissHyde 12/03/2009 14:57


ah oui, thomas beckett ! lol, pas le même !!!..un beckett peut en cacher un autre...


Sherry 11/03/2009 09:15

j'adore cet auteur, lors de mon prochain voyage.. dans trois semaines yeahhhhhh ! je compte bien m'acheter un ou deux bouquins en VO cette fois-ci histoire de me perfectionner

MissHyde 11/03/2009 12:08



c'est vrai que c'est agreable de lire les auteurs dans le texte original, j'essaye toujours d'avoir un peu les 2 pour comparer. beckett passe encore mais lire Joyce
dans le texte...pas facile.



Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net