Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 23:00

« Je suis pauvre, je n'ai plus que mes rêves. J'ai déroulé mes rêves sous tes pieds. Marche doucement, parce que tu marches sur mes rêves... »  ( le dictonnaire féérique )


  Statue de W.B Yeats  dana la ville de  Sligo...

Fils du peintre John Butler Yeats, William Butler Yeats, est un poète irlandais, né en 1865 à Sandymount (Dublin) et mort le 28 janvier 1939 à Roquebrune-Cap-Martin, en France. Yeats est l'un des instigateurs du renouveau de la littérature irlandaise et co-fondateur, avec Lady Gregory, de l'Abbey Theatre. Il reçu le prix Nobel de littérature en 1923.

Ses premières œuvres aspiraient à une richesse romantique, ce que retrace son recueil publié en 1893 Crépuscule celtique, en lien avec son implication dans le nationalisme irlandais, il évolua vers un style moderne sans concession. Yeats fut aussi un sénateur de l'État libre d'Irlande (Seanad Éireann).


 Benbulden, à Dreamclif, Donegal, près du cimetière où est enterré Yeats.

Les influences litteraires Yeats, sont multiples : D'abord imprégné de Maeterlinck son écriture, d'un nationalisme patriotique (Cathleen Ni Houlihan; 1902), tantôt fantaisiste (La Terre du Désir et du Coeur; 1894), tantôt dramatique, sa lutte de l'esprit et de la matière, l'oriente vers le symbolisme, qu'il exprimera à travers sa pièce Les Ombres sur la Mer (1894-1897). Tout en restant essentiellement nationaliste, sa thématique perd de son patriotisme laissant place à l'expressivité rituelle du théâtre dont Yeats avait toujours été convaincu, rituel qu'il trouve au Japon, dans le théâtre traditionnel Nô. C'est sous cette influence qu'il écrit le cycle de Curchulain.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Louis-Antoine83 05/01/2011 21:03


A l'occasion d'une croisière en Irlande, j'ai découvert qu'un peintre célèbre Irlandais s'appelait Paul Henry. Or il se trouve que l'un de mes amis porte le même nom et le même prénom. Je lui ai
rapporté un bloc feuillet de timbres à son effigie acheté dans la typique poste de Dublin. Merveilleux pays que l'Eire.


L'irlandaise 06/01/2011 10:43



je vais me renseigner, je ne connais pas beaucoup  les peintres irlandais ( un trou dans ma culture celtique ! ) merci pour l'anecdote, très intéressante, et
votre visite !



Les Buzz Culturels 26/12/2010 01:14


Bonjour! l'Irlandaise, il a aussi écrit la rose secrète :)
Je mets le lien ici pour que les internautes puissent découvrir ce livre aussi via ton article :) http://lesbuzzculturels.over-blog.com/article-litterature-celtique-irlandaise-62238776.html


L'irlandaise 26/12/2010 12:17



bonjour BC ! merci beaucoup pour ce complément et le lien !



Marie 24/12/2010 17:10


J'avoue que je n'ai pas grand chose à dire au sujet de Yeats dont je ne connais qu'un poème, "the Two Trees" car mis en musique par Loreena McKennitt, et oui j'ai quelques lacunes ! Sinon j'ai bien
aimé le fil de discussion avec toutes ces belles citations écrites par les uns et les autres et que je me suis empressée de noter.


L'irlandaise 24/12/2010 17:51



ses poèmes existent dans la collection gallimard poésie en version bilingue. Je te les conseille ce sont des petits bijoux de littérature, plein de
référence  à la mythologie et aux paysages irlandais...J'aime beaucoup la poésie, il faut dire, un genre trop souvent ignoré..



Cat 24/03/2009 21:11

désolée.La citation est de George Eliot,écrivaine britannique,pas de son homonyme Thomas Eliot(d'origine américaine,lui).Tout mélangé en l'écrivant.Mais je vois que tu étais ausssi épuisée et peu claire que moi en cette fin de journée difficile.

L'irlandaise 24/03/2009 23:07


exact, oui je connais thomas eliot ( par contre je ne connaissais pas le groge ) tu es amplement pardonnée, après une longue journée, tout le monde a le droit de
s'emmeler les pinceaux, la citatioon reste bonne ! En parlant de citations, j'ai - shame on me - téléphoné 1h30  à ma correspondante leslie a denver, dans le colorado, j'espere que je suis
bien en illimité, ou en reduc coté "orange", enfin, peu importe, ce qu'elle m'a dit importe " when a door closes, another one opens" bon , on a aussi cette citation en français, surement, mais je
l'avais retenue en anglais, faut se tenir a cela, pour esperer que les choses evoluent vers le meilleur, pour nous tous...(espoir collectif, allez hop ! )


Cat 24/03/2009 18:37

pour l'Irlandaise et Yrreith peut-être:de G Eliot,pas irlandais,mais britannique d'origine américaine,un peu d'espoir et de rêve:"il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être".

L'irlandaise 24/03/2009 19:47


j'adore cette maxime, et faisons la notre, comme tu me l'as dit et répété : la vie est très courte il ne faut pas la manquer... a coté, le TGV fait office de
chenillard, donc, vite courons derriere le TGV de notre vie et qui sait, prenons Ryan Air ( ou air Lingus, mais c'est +cher ) pour l'irlande ! bon courage  à toi, Yrreith, je siasque tu
traverses aussi des moments tourmentés !


Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net