Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 11:00

La banshee  est un terme anglais dérivé du gaélique Bean Si et signifie « femme du Sidh» le Sidh etant un tertre (accès au royaume des morts chez les Celtes).

Issue du folklore irlandais et écossais, on retrouve la Banshee irlandaise  dans le folklore breton  sous le très joli nom des "lavandières de la nuit" .Ses hurlements (appelés keening) annonceraient une mort prochaine. On peut voir dans le personnage de la banshee l’ascendance divine de la déesse Morrigan qui peut prendre l’apparence d’une corneille et prophétiser la mort des héros. Initialement, c'est une messagère de l'Autre Monde (le Sidh), elle sert d'intermédiaire entre les dieux et les hommes. La christianisation a dégradé son rôle pour la reléguer, dans le folklore, au niveau des fées, des sorcières et des fantômes.



Une banshee d'aspect plutôt "sympathique", imaginée par le dessinateur de Corto Maltese, Hugo Pratt, dans la bande dessinée " les celtiques"...


Une banshee peut revêtir plusieurs caractéristiques qui sont les suivantes :

  • Dans le folklore traditionnel irlandais, la banshee était une femme vêtue d'une robe blanche, à la longue chevelure hirsute et au visage très pâle.
  • On la rencontre sous la forme d'une belle jeune fille au visage dévoré par les pleurs au point qu'ils sont rouges de sang, ou au contraire d'une vieille femme hideuse aux longs et maigres cheveux, vêtue d'une robe verte et d'un manteau gris.
  • Le cri de la banshee est le plus horrible qui puisse s'imaginer. Il tient à la fois du hurlement du loup, des appels de l'enfant abandonné, des plaintes de la femme qui accouche, et des cris de l'oie sauvage. Ceux qui l'ont entendu affirment que ce cri réveillerait n'importe qui dormant d'un sommeil profond, qu'il resterait audible au milieu d'une violente tempête et qu'il blanchirait les cheveux de celui qu'il l'entend. Lorsqu'une banshee émet ce cri, celui qui l'entend sait qu'un membre de sa famille est mort, ou s'apprête à mourir. Parfois, la banshee se tient près d'un cours d'eau, où elle se lamente en lavant le linceul du futur décédé. C'est notamment le cas des lavandières de nuit bretonnes.

    dans ce clip du spectacle "celtic tiger", la Banshee apparait après la famine.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans mythologie celtique
commenter cet article

commentaires

Amaury 26/04/2012 16:37

Merveilleux petit descriptif de la tant redoutée Banshee qui annonce la mort. De mon côté je prépare un article sur les légendes de Cahors (et son diable du pont Valentré) avant de préparer un
article sur les sirènes de la Dordogne. Merci pour ce beau petit article.

L'irlandaise 26/04/2012 23:35



Merci Amaury, cela me fait plaisir que tu ais apprécié ce sujet effectivement pas "très connu"

Esclarmonde 23/04/2012 21:31

Brrrr... Glaçant mais belle légende tout de même. A bientôt !

L'irlandaise 23/04/2012 23:03



Oui, glaçante, mais au final proche de l'ankou breton également



nathalie chauvin 23/04/2012 17:51

j'aime beaucoup cet article, et ce folklore...merci !!

L'irlandaise 23/04/2012 23:02



Je pense parler de cette légende dans mon prochain roman, d'où mes recherches ! bon test de savoir que cette histoire plaît. Elle est atypique, il est vrai..



Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net