Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 10:35

Derry ou Londonderry (Doire ou Doire Cholm Chille en irlandais) signifie « les chênes de Colm-Cille ». La ville est la deuxième ville la plus importante d'Irlande du Nord après Belfast. C'est là qu'il y a 38 ans se sont déroulés les évènements dramatiques connus sous le nom de ' bloody sunday', en référence à la mort de 14 manifestants catholiques, tués  à bout portant par la policie britannique, présente sur les lieux en raison du conflit d'Irlande du nord, opposant l'Angleterre  à l'Ulster.

 

l'un des murs commémorant le ' bloody sunday'  à Derry

 

Les familles des victimes du « Bloody Sunday » attendaient ce jour depuis trente-huit ans. Hier, le 15 Juin 2010, le rapport sur la répression des soldats britanniques au cours de ce « dimanche sanglant » (Bloody Sunday), qui désigne la mort de 14 catholiques dans la répression d'une manifestation, le 30 janvier 1972, à Londonderry (Irlande du Nord), a été rendu public au Royaume-Uni et le 1er Ministre Anglais, Cameron, c'est publiquement excusé auprès des familles de victimes au nom du gouvernement anglais.

 Le « Bloody Sunday » est considéré comme l'un des faits les plus marquants des trente ans de « troubles » entre catholiques et protestants, qui ont fait environ 3 500 morts, et auxquels un accord de paix a mis fin en 1998.





Une querelle historique règne concernant le nom de la ville. La plupart des habitants nationalistes (catholiques) l'appellent Derry, nom que la ville a toujours porté. La plupart des habitants unionistes (en général protestants) l'appellent Londonderry, rebaptisée ainsi au XVIIe siècle pour punir un peu plus les Irlandais lorsque la ville fut parrainée par les corporations de Londres. La ville est d'ailleurs constituée de deux parties distinctes, de part et d'autre de la Foyle, l'une majoritairement catholique, l'autre protestante.


La ville représente un lieu important de l'histoire irlandaise, puisqu'une importante résistance républicaine s'est toujours manifestée. En effet, Derry, de par sa situation géographique, a souvent été le lieu d'événements politiques majeurs : au XVIIe siècle d'abord, avec le plus long siège de l'Histoire Britannique (105 jours). Cette "occupation" entraina une Grande Famine, touchant presque exclusivement la communauté catholique. La ville connut ensuite aux 18 et 19èmes siècles une importante émigration vers les États-Unis. Des bateaux pleins d'émigrés partaient alors du port de Derry vers la côte Est, notamment vers le New Hampshire, la Caroline du Sud et Philadelphie. D'ailleurs, dans l'État du New Hampshire, on trouve une ville du nom de Derry.

Mais c'est certainement dans les années 1960 que la ville exprima le plus sa farouche résistance envers les Britanniques.Ce que les médias de Grande-Bretagne nomment pudiquement « Les Troubles », débutent en 1969 avec les barricades montées dans le Bogside; les affrontements avec l'armée britannique dureront plusieurs jours. Une fresque orne d'ailleurs un des murs du Bogside représentant un jeune avec une Petrol Bomb.

 Le Bloody Sunday correspond à la date la plus marquante de ce conflit : Le dimanche 30 janvier 1972, une manifestation pour les droits civiques était organisée, malgré l'interdiction faite par le gouvernement britannique. Après un départ du quartier de Creggan, cette marche redescendit vers le Bogside, et au niveau de Rosville Street et de Glenfada Park les militaires commencèrent à tirer sur les manifestants, croyant que l'IRA leur tirait dessus.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article

commentaires

Marie 17/06/2010 16:06


Je vois qu'on a eu à peu prés les mêmes idées en même temps !!
C'est évident que Cameron ne veut pas jeter de l'huile sur le feu, ce serait politiquement contre-productif. Quand à la situation économique, elle risque de fragiliser les plus faibles,
c'est-à-dire surtout les catholiques ce qui, hélas risque de remettre le feu aux poudres...


L'irlandaise 17/06/2010 19:03



voilà, donc signe d'apaisement par anticipation, et pas dénué d'intêret financiers, toujours les mêmes : ceux des anglicans installés en Ulster et détenteurs
des entreprises locales...Rien ne change donc vraiment - ou n'a vraiment changé...) !



Marie 16/06/2010 22:57


C'est vrai que les problèmes économiques ont un rôle clé dans cette triste et longue histoire de l'Irlande du Nord, je pense d'ailleurs que les britanniques avaient gardé ce bout d'Irlande, pas
seulement parce qu'il y avait beaucoup de protestants qui refusaient d'être incorporés dans une Irlande indépendante mais aussi parce que c'était à peu prés la seule zone économiquement très
développé de l'île... En tout cas, malgré la paix relative qui régne dans ce territoire, la tension est partout palpable d'aprés des articles que j'ai lu dans internet. Au moins, les familles des
victimes du Bloody Sunday doivent être soulagés que leurs proches tués soient complétement innocentés depuis hier, pietre consolation mais toujours bonne à prendre...


L'irlandaise 17/06/2010 09:57



oui, ces problèmes éco sont, je trouve, trop souvent passé sous silence quand on évoque le conflit ( religieux )  en irlande du nord. De plus, si des excuses
ont été présentées 38 ans après les faits ET en pleine période de recéssion économique pour l'Irlande, nord et sud, il ne faut pas se leurrer, de la part des anglais,  il y  a volonté
d'apaisement dans un contexte, de crise éco est de + en + tendu. Je ne pense pas que les bonne sparoles de ce genre n'ai pas une arrière pensée économique et mercantile, surtout de la part des
anglais - mon esprit prenicieux, sans doute. On la part de mon esprit qui ne croit plus depuis longtemps aux bisounours, nulle part...:D


Merci pour ta longue intervention, cela m'a donné l'occasion d'en parler aussi - justement en commentaire !



Maedes 12/07/2009 02:41

Oui, je me souviens bien... 1969, je vivais en U.K. à l'époque.... Le début de "ces troubles" m'a fait renoncé au voyage en Irlande que j'avais en tête....
C'était le début d'une longue histoire sanglante et douloureuse.... Les Irlandais ont beaucoup souffert!!!!
Merci de le rappeler!
Bisous argentins

L'irlandaise 12/07/2009 13:05


en effet, ce ne devait pas etre la bonne période pour visiter l'irlande du nord, les problemes perdurent mais ils se sont allégés légèrement...


rakaniac 06/06/2009 22:58

Dommage que ces rivalités historiques ne permettent pas aux habitants de cette ville (et d'autres villes en Irlande du Nord) de vivre en paix.
Avec tout ce qu'ils ont subit depuis tant d'années, je pense que TOUS les Irlandais auraient mérité plus de tranquillité.
Au delà des divergences religieuses,les mentalités de beaucoup d'habitants du Nord continuent d'être téléguidées par les Anglais.

L'irlandaise 06/06/2009 23:14


disons que les mentalités du Nord sont aussi, souvent téléguidé par des interets economiques...lorsque les anglais emploient et font vivre la region, les employés
irlandais sont bien obligés de se taire et c'est surement l'une des tristes ambiguité de tout le syteme fondé sur lexploitation d'un peuple par un autre...


Sherry 04/06/2009 07:25

merci pour ce clin d'oeil historique.. bonne journée

L'irlandaise 04/06/2009 11:33


merci de ta visite et  à bientôt. !


Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net