Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 00:25

«La beauté est vérité, la vérité beauté. C'est tout ce que vous savez sur terre. Et c'est tout ce qu'il faut savoir !»

 

John Keats, poèmes

 

                                                 ************

 

'bright star' est un Film de jane Campion ( australie ) sorti au cinéma en 2009.

 

Londres, 1818. Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison amoureuse secrète. Pourtant, les premiers contacts entre les deux jeunes gens sont assez froids.John trouve que Fanny est une jeune fille élégante mais trop effrontée, et elle-même n'est pas du tout impressionnée par la littérature.C'est la maladie du jeune frère de John qui va les rapprocher. Keats est touché par les efforts que déploie Fanny pour les aider, et il accepte de lui enseigner la poésie.Lorsque la mère de Fanny et le meilleur ami de Keats, Brown, réalisent l'attachement que se portent les deux jeunes gens, il est trop tard pour les arrêter. Emportés par l'intensité de leurs sentiments, les deux amoureux sont irrémédiablement liés et découvrent sensations et sentiments inconnus. " J'ai l'impression de me dissoudre ", écrira Keats. Ensemble, ils partagent chaque jour davantage une obsédante passion romantique qui résiste aux obstacles de plus en plus nombreux. La maladie de Keats va pourtant tout remettre en cause...

 

 

On connaît la délicatesse du cinéma de Jane Campion qui nous avait enchanté en 1992 avec sa « Leçon de piano » qui voyait une femme révélée brutalement à sa sexualité par une sorte d’ermite joué par Harvey Keitel. Ici point de sexualité mais un romantisme exacerbé incarné par le jeune poète anglais maudit John Keats. Le film ne dit pas grand-chose du point de vue narratif puisque tout se concentre sur la relation platonique entre une jeune fille de bonne famille qui cherche à braver les entraves de la société anglaise du début du XIXème siècle pour pouvoir vivre sa passion pour un jeune poète certes brillant mais désargenté et surtout malade et condamné à brève échéance par la tuberculose.

Ils ne sont pas beaucoup à pouvoir réaliser de tels films où l’essentiel passe par les regards échangés et les atmosphères. L’esthétique magnifique qui fait quelque fois penser aux tableaux de Vermeer fait pour beaucoup dans la grâce qui entoure le jeu des acteurs. John Keats était un poète aux envolées lyriques désormais reconnu, Jane Campion avec son joli film lui rend le plus bel hommage.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Margarita 28/10/2010 13:30


Très belle revue et à la hauteur du filme qui est magnifique! Pas étonnant - on reconnait le style de La Leçon de piano :)


L'irlandaise 28/10/2010 15:29



Hello Margarita, contente de le lire ici. Tout à fait, un film magnifique jusque dans les détails les + subtils, dommage que le public  à la recherche d'effets
spéciaux et de grandiloquence ne parvienne que difficilement  à apprécier ces films qui semblent appartenir  à un autre monde que le notre...Oserais-je dire un monde plus juste ou tout
simplement plus ' intègre'. Car au final c'est bien ce que nous comte cette histoire...



Voyelle 11/10/2010 17:51


il me tarde de le voir...en DVD maintenant ! la leçon de piano de jane campion était déjà une merveille !


L'irlandaise 11/10/2010 21:37



je te le recommande, le film est magnifique et d'une minutie, d'une précision et d'une douceur infinie, très étonnant, le cinéma nous habitue tellement à des effets
et excès de violence qu'on en oublie combien les détails, parfois peuvent être beaux aussi...



Voyellesuper compil de vacances ça !!! c'est quand que vous repartez en vacances ?! oooohhhhh je rigole !!! nan ! c'est du très très bon tout ça..;en plus y a des beaux mecs !!!! 04/08/2010 16:17


à découvrir d'urgence !


L'irlandaise 04/08/2010 16:51



je le recommande aussi, très beau film !



Marie 07/07/2010 23:48


Keats, visiblement aimait beaucoup la nature et fort probablement, il aurait aimé les paysages irlandais.


L'irlandaise 08/07/2010 10:17



absolument, possible même qu'il ait été inspiré pr des écrivains irlandais, d'ailleurs !



Marie 07/07/2010 23:07


Avec John Keats qui était anglais, on n'est pas trop dans le sujet de l'Irlande ! mais bon, j'ai étudié quelques poésie de Keats en fac (j'ai fait des études d'anglais), c'était magnifique, je te
recommande l'ode "to Autumn" qui est un vrai hymne sensuel à la plénitude. J'aurais été ravie de voir "Bright Star" vu que j'avais adoré "la Leçon de Piano" mais je n'ai pas pu, j'essaierai
d'obtenir le DVD, de ce que j'en sais en tout cas, ce film n'a pas eu l'heur de plaire aux bobos parisiens pétris de conformisme...


L'irlandaise 07/07/2010 23:32



c'est vrai mais parfois j'élargis un peu surtout quand le sujet me plait, j'ai déjà fait cela avec l'Ecosse, et puis, soyons chauvin : John Keats était tellement bon
poète qu'il aurait mérité d'être irlandais -lol-


ah...les bobos parisiens, bah... ils sont trop schématiques, je ne connais pas ' to autumn' mais je vais me renseigner. Quant à 'bright star' le DVD est sorti il y a
quelques semaines à peine.



Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net