Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 10:46

'Quand il ne peut plus lutter contre le vent et la mer pour poursuivre sa route, il y a deux allures que peut encore prendre un voilier : la cape (le foc bordé à contre et la barre dessous) le soumet à la dérive du vent et de la mer, et la fuite devant la tempête en épaulant la lame sur l’arrière avec un minimum de toile.

La fuite reste souvent, loin des côtes, la seule façon de sauver le bateau et son équipage. Elle permet aussi de découvrir des rivages inconnus qui surgiront à l’horizon des calmes retrouvés. Rivages inconnus qu’ignoreront toujours ceux qui ont la chance apparente de pouvoir suivre la route des cargos et des tankers, la route sans imprévu imposée par les compagnies de transport maritime'.

 

Henri Laborit, Eloge de la fuite.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans citations et aphorismes
commenter cet article

commentaires

derycke liliane 16/08/2011 08:50


Invite à la rêverie,vue magnifique,je ne me hasarderais pas à bord en cas de tempête,je ne fais pas bon ménage avec le mal de mer.........


L'irlandaise 16/08/2011 18:28



tout à fait, moi non plus je ne suis pas très "bateau", plutôt avion...mais la photo sur mer d'huile est jolie...



Nadine Quinn 02/05/2010 18:30


C'est chouette quand la mer est calme mais sinon quand la mer est houleuse c'est pas le pied.


L'irlandaise 02/05/2010 18:38



ah c'est sûr le mal de mer j'ai testé ! argh !



cat 01/05/2010 11:18


un long fleuve tranquille?hum!!!


L'irlandaise 01/05/2010 11:56



non, plutôt une mer déchainée, un ouragan, une tornade, par chez moi...



Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net