Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 23:01

"je suis né sur des rochers balayés par les tempêtes et je déteste la douceur mièvre des terres dorées par le soleil'

 

Liam O'Flaherty. ( Joseph Conrad, an appreciation, essay sur Joseph Conrad, 1926) 

 

 

Liam O’Flaherty est un écrivain irlandais né le en 1896 à Gort na gCapall, Inishmore  sur Les îles d'Aran   et décédé en 1984 à Dublin. Il a écrit plus de quarante romans, récits, nouvelles et pièces de théâtre.

 

 

Après des études classiques à l'University college de Dubllin et après avoir été séminariste à Blackrock, il renonce à la prêtrise et s’engage dans les Irish guards avec lesquelles il participe à la première guerre mondiale. Il est blessé en 1917.

Indépendantiste convaincu, il participe activement à la révolution irlandaise puis à la guerre civile dans les rangs des Républicains au point d’être obligé de s’exiler temporairement vers les Etats-Unis pui la France.

 O’Flaherty est un homme de contradictions, un cas unique parmi ses contemporains dans la littérature irlandaise : si sa langue maternelle est le gaélique, il écrit à la fois en gaélique et en anglais, et c'est cette dernière langue qui l’emporte dans son œuvre.

L'Irlande, sa terre, son combat pour l’indépendance sont au cœur de l’œuvre de O’Flaherty. Tous ses écrits tournent autour de ces thèmes.Souvent négligé par la critique littéraire anglo-saxonne, il était dans le même temps largement apprécié sur le continent européen. Son amour de la France et son admiration pour la littérature russe en font un véritable auteur européen.

 

 

 

 

 Bibliographie :

 

  • L’Âme noire (The Black Soul, 1924)
  • Monsieur Gilhooley (Mr Gilhooley, 1926)
  • L’Assassin (The Assassin, 1928)
  • La Maison de l’or (The House of Gold, 1929)
  • Le Réveil de la brute (The Return of The Brute, 1929)
  • Le Puritain (The Puritan, 1931)
  • L’Extase d’Angus (The Ecstasy of Angus, 1931)
  • Skerrett (Skerrett, 1932)
  • Le Martyr (The Martyr, 1933)
  • À mes ennemis ce poignard (Shame the Devil, 1934) (Autobiographie)

  (Famine, 1937)

  • L'Île de colère (Land, 1946)
  • Insurrection (Insurrection, 1950)
  • Les Amants (The Pedlarl’s Revenge, 1976)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Eeguab 23/12/2011 21:54

J'ai lu L'âme noire,Insurrection,Le mouchard mais mon préféré est L'assassin qui m'a beaucoup impressionné.Je l'ai chroniqué déjà ainsi que pas mal de littérature irlandaise.C'est avec l'Italie mon
pays de coeur bien que je n'y sois allé que deux fois.

L'irlandaise 24/12/2011 12:11



Je suis allée sur ton blog hier mais rapidement, dès que j'ai un petit moment j'irai lire cela en détail. La littérature irlandaise d'hier comme de maintenant est
une des "grandes" littératures mondiales.



voyelle 31/05/2010 11:39


j'aimerai très certainement le lire !


L'irlandaise 31/05/2010 13:57



difficile  à trouver ( presque plus que le mien - lol ! ) mais c'est un grand auteur avec un style puissant...



Marie 16/05/2010 22:45


Moi aussi je le comprend un peu... Je suis attirée par des pays au climat pluvieux et frais comme l'Irlande mais aussi l'Ecosse, la Norvège, l'Islande... Sans doute parce que c'est un vrai
dépaysement pour moi.


L'irlandaise 16/05/2010 23:54



j'aime beaucoup aussi les pays du nord ...les tropiques, pas trop mais bon, il en faut pour tous les gouts !



Amaury 16/05/2010 14:04


Je ne connais pas cet écrivain mais tu m'as vraiment donné envie de le découvrir.


L'irlandaise 16/05/2010 14:51



Comme beaucoup d'irlandais ( et écrivains ) il a une écriture très poétique... l'Irlande, c'est l'île des poètes ( et des saints ). Bonne découverte!



Marie 16/05/2010 08:35


O'Flaherty est peu connu en France et pourtant j'avais trouvé "Skerrett" dans la bibliothèque de mon village (il faut dire qu'elle est particulièrement riche en romans et ouvrages divers) et je
l'avais pris tout bêtement parce que ça se passait en Irlande...
Si j'en juge par la citation que tu mets en exergue au début, il n'aurait pas trop aimé ma région ! lol


L'irlandaise 16/05/2010 10:08



Ah mais souvent les petites bibliothèques regorgent plus de trésors ou d'introuvables que les grandes librairies !  C'est souvent la volonté d'un ou de
plusieurs bibliothécaires qui, s'ils font bien leur travail, enrichissent leur environnement... et dans une bibliothèque/médiathèque, il n'y a pas le soucis de 'rentabilité' comme chez un
libraire...Pour la citation, je le comprends un peu - je ne suis pas née dans les îles d'Aran, mais dans un pays froid et eventé. ca forge le caractère, on sait que , forcément, ailleurs l'herbe
est plus verte et qu'elle sera difficile  à fouler parce que lointaine...(enfin, pure interprétation de ma part mais...)



Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net