Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 15:59

 ' An honest man's heart is nothing but his imagination'

'le coeur d'un honnête homme réside dans son imagination'


G.B Shaw (1856-1950) John Bull's other island


Fichier:George bernard shaw.jpg


Né à Dublin dans une petite famille de la noblesse protestante en 1856, George Bernard Shaw acquiert une culture littéraire et musicale étendue. À l'âge de vingt ans, il rejoint à Londres sa mère, séparée de son père alcoolique. La lecture de Karl Marx est pour lui une véritable révélation. À côté de son activité de militant politique, il devient critique d'art et de musique, puis critique dramatique et écrit de nombreux essais.

Après avoir tenté en vain de publier cinq romans, George Bernard Shaw s'intéresse à partir de 1892 au théâtre pour lequel il écrit plus de cinquante pièces. Il développe alors un style où sa verve humoristique, mieux mise en valeur, fait de lui un maître incontesté du théâtre anglophone. Dans ses premières pièces, très engagées mais peu jouées, George Bernard Shaw s'attaque aux abus sociaux. La pièce Le Héros et le Soldat, produite en 1894 aux Etats-Unis, marque le début de sa notoriété internationale.

Atteint de maladie et de surmenage, il réduit son activité politique. Ses succès et son mariage, la même année ( 1898), mettent fin à sa vie de bohème. Sans jamais cesser de s'intéresser à la politique et aux questions sociales, il se consacre désormais entièrement à ses œuvres, pièces à thèse, où il tourne en ridicule le conformisme social. Son talent et sa renommée sont récompensés par le prix nobel de littératurte en 1925. Il remporte en 1939 un Oscar pour le scénario adapté de sa pièce Pygmalion au cinéma, mais il n'aurait jamais beaucoup estimé cet honneur : on raconte que, chez lui, il se servait de la statuette pour bloquer les portes. Resté très actif tout au long de sa vie, il meurt des suites d'une chute à l'âge de 94 ans en 1950.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Marie 27/03/2011 09:40


Je n'ai jamais rien lu de ce grand monsieur mais je connais cette autre citation que j'adore : "Ireland sir, for good or evil, is like no other place under heaven and no man can touch its sod or
breathe its air without becoming better or worse."
Bon dimanche à toir


L'irlandaise 27/03/2011 23:56



oui, c'est une citation très connue de GB Shaw, qui confirme l'idée que l'Irlande ne peut faire de nous que quelqu'un de pire ou de meilleur, j'aime à penser que la
balance penche vers le meilleur...:D



Sherry 22/03/2010 19:35


ah ce sacré Bernard..... il trône dans ma bibliothèque avec les plus grands...


L'irlandaise 23/03/2010 18:50


il est né à dublin, mm si sa carrière s'est surtout déroulée outre atlantique donc je l'ai incorporé sur ce blog ! !


Eily 22/03/2010 18:41


"You see things, and you say "why ?". But I dream things that never were, and I say "Why not ?"" ("Back to Mehtuselah")
Je crois que c'est ma préférée.


L'irlandaise 23/03/2010 18:48


 très belle citation, que je connaissais de mémoire lointaine,  mais sans me rappeler l'auteur ! merciii


Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net