Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 11:18

 ( voir en complément  le sujet avec le lien ci-joint : L'Irlande au cinéma : Michael Collins  )


 L'Irlande pendant la seconde guerre mondiale :

Mortellement fâchée avec la Couronne britannique depuis la partition de décembre 1921, quand éclate la seconde guerre mondiale, l'Irlande se retrouve alors dans une position inconfortable. Pour le gouvernement irlandais, il est délicat de se ranger dans le camps de l'Axe ( Allemagne, Italie, Japon ) au risque de subir des représailles britanniques voire une nouvelle occupation militaire... De même qu'il lui est complètement impossible de se ranger formellement aux côtés du Royaume-Uni, au risque - sinon - de voir se déclencher sur le sol irlandais de nouveaux troubles.

 En 1939, l'Irlande  (qui ne sera totalement indépendante qu'en 1949 )  est le seul dominion de l'Empire britannique qui se déclare neutre dans le conflit. L'Irlande reste neutre durant toute la Seconde Guerre mondiale, interdisant même  à l'Angleterre, dès 1941, l'usage militaire de ses ports et aéroports situés dans l'Eire - donc l'Irlande du sud ( N.B : l'Ulster ou Irlande du nord faisant partie à part entière du  Royaume-Uni, les troupes anglaises y prennent position).

eire.jpg
Marquage au sol toujours visible de nos jours, dans le Donegal qui était destiné à avertir les bombardiers de toutes nationalités que l'Irlande ( Eire ), neutre, ne devait donc pas être bombardée.


 De plus, pendant toute la seconde guerre mondiale, l'Ambassadeur de l'Allemagne  continue à occuper son poste à Dublin. 
(   le chef de gouvernement, puis président de Valera alla jusqu' à présenter en personne ses condoléances pour la mort d'Hitler  à l'ambassadeur d'Allemagne en poste  à Dublin, en 1945, voici la source anglaise qui décrit cette rencontre : http://www.independent.ie/national-news/hyde-and-de-valera-offered-condolences-on-hitlers-death-228426.html ) .


Eamon De Valera ( 1882-1975), chef de gouvernement , puis président de l'Irlande de 1937 à 1973.

 Cette neutralité de 4 années favorise la création de réseaux d'espionnage des 2 camps, en Irlande. Dès 1940, la Wehrmacht et les services secrets allemands (l'Abwehr) nourrissent le projet de  relancer la guerre irlandaise contre le Royaume-Uni, nouant alors des contacts étroits avec certains activistes de l'IRA dans le but d'organiser des campagnes d'attentats contre les intérêts britanniques dans l'île (notamment en Irlande du nord).

De même, dès juillet 1940, des agents allemands de l'unité spéciale ''ès-sabotages'' « Brandebourg » (MM. Henry Obed, Herbert Tributh et Otto Dietergaertner) avaient été débarqué dans le port de Skibbereen (Comté de Cork) pour y entrer en contact avec des activistes de l'IRA et préparer avec eux un projet d'attentat contre le palais royal de Buckingham Palace et contre la famille royale britannique (« Opération Arthur »). Des renseignements collectés furent regoupées par l'attaché militaire (en fait officier SS) Henning Thompson de l'Ambassade d'Allemagne à Dublin afin de les transmettre à Berlin, via la valise diplomatique. Ces informations coutèrent  la vie à environ 800 personnes décédées lors des quatre semaines de bombardements allemands d'avril 1941 organisés contre des objectifs militaires et industriels situés à Belfast et Derry.

Bref : sur les sympathies pro-nazies ou pro-fascistes de certains groupuscules extrémistes et nationalistes irlandais, on pourrait donc longtemps épiloguer. Toutefois la majorité du peuple irlandais etait favorable  à la neutralité et au non interventionnisme. Mais une partie engagea dans le conflit à sa propre initiative, via les troupes anglaises basées en Ulster. 70 000 irlandais (du sud) participèrent donc au conflit aux côté des alliés. 

Enfin, conséquence non négligeable de la neutralité, l'entrée de la république d'Irlande aux Nations Unies fut, après guerre, " gelée" à la demande de l'URSS, pendant 10 ans. L'Irlande ne put rejoindre l'ONU qu'en 1955.
___________________________________________________________________________

- Sources :
 « Irlande » de Camille Bourniquel, ouvrage de format poche publié en 1955, aux Editions du Seuil, dans la collection « Petite planète » (n°5) (ouvrage de 195 pages ; ici : pages 73-74).
-Ireland and the 2 world war, politics , society and remembrance, tom garvin, ed Brian Girvin & Geoffrey Roberts.( Dublin, 2000)

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

sirius 07/12/2009 09:21


Merci de m'avoir éclairé un peu sur ce sujet. J'ai toujours entendu mon père (qui était irlandais et avait vécu la guerre, puisque né en 1917) parler d'une "neutralité bienveillante" de son pays à
l'égard de l'Allemagne nazie.

Evidemment, en tant que Français, il m'était difficile d'éprouver de la sympathie pour cette attitude, mais ma désapprobation était tempérée par le fait que je comprenne parfaitement qu'il était
insupportable pour les Irlandais de s'engager auprès du Royaume-Uni.

Je ne savais cependant pas qu'ils avaient "collaboré"...


L'irlandaise 07/12/2009 12:26


disons que c'est totalement "poussé sous le tapis" parce que evidemment toujours sujet  à caution tant que tous les protagonistes de cette période ne sont pas
morts !  j'ai eu beaucoup de mal  à trouver des sources concernant le sujet, et la plupart sont ou reste en anglais. De plus, juste après guerre, en France il eut été très mal venu de
faire le parallele entre la France et l'Irlande sur ce plan. le peut-on d'ailleurs ? En tout cas les feux ne sont pas eteints et ce que tu écris le confirme. merci pour ton témoignage. je
reviendrais sur un autre aspect de l'après guerre mondiale ou l'irlande fut aussi le SEUL pays  à accueillir sur son sol des orphelins allemands pour les nourrir. Il y a un monument, pourtant
evoquant ce sujet dans le Stephen's green, le jardin public de Dublin. J'en reparlerais.


Eireann Yvon 30/11/2009 11:02


Quelles que référence si tu veux bien:
Espions allemands en Irlande 1939/1945.de Onno Stephan, aux éditions Trevise en 1964!
Dans son livre"IRA, histoire et actualité de l'armée républicaine irlandaise, Tim Pat Coogan, consacre plusieurs chapitres aux relations entre l'Ira et les allemands.
Yvon


L'irlandaise 30/11/2009 19:08


Merci beaucoup Yvon, contente de voir que tu as reussi  à accéder aux commentaires et merci pour ces références, en effet, sur le sujet elles sont rares.


eireann yvon 29/11/2009 23:30


Vaste et épineux sujet!
Yvon


L'irlandaise 30/11/2009 10:19


épineux, mais je ne fais qu'evoquer des sources existantes et des faits avérés, comme on dit !  maintenant, que depuis l'entrée dans l'UE l'Irlande préfère
"oublier" ce passé là, OK, mais il n'empêche qu'il existe et a d'ailleurs entrainé des conséquences assez gênantes pour l'economie irlandaise jusq'aux années 90..merci de ton intervention, Yvon. Je
ne m'attendais pas  à ce que cet article suscite beaucoup de coms...:D


Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net