Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 18:59

Les Cendres d'Angela, le film réalisé en 2000 par Alan Parker est adapté du roman homonyme de Frank McCourt, lauréat du Prix Pulitzer dans la catégorie "Documents" en 1997. Traduit en 25 langues dans une trentaine de pays, le roman s'est vendu à plus de 6 millions d'exemplaires dans le monde.

 

les_cendres_d_angela_angela_s_ashes_1999_reference.jpg

 

Synopsis :


En 1935, les familles irlandaises quittaient plus leur pays pour l'Amérique que l'inverse. C'est pourtant cette voie inhabituelle qu'empruntent les McCourt après la mort brutale de leur fille a l'âge de sept semaines. Angela, la mère, et son mari alcoolique et chômeur, Malachy Senior, quittent le port de New York pour Cork avec leurs quatre fils Frank, Malachy Junior et les jumeaux Eugene et Oliver. Un accueil glacial leur est reservé a Limerick par la famille catholique d'Angela. Le père n'arrive pas à trouver de travail. Les jumeaux meurent de malnutrition...

 

Analyse :


une histoire à la Dickens, pleine de pleurs et de malheurs, traitée avec beaucoup d'académisme par Alan Parker qui nous avait habitués à plus d'audace. Le casting du film est plutôt attirant et bien dirigé ( Robert Carlyle et Emily Watson ), le film est un peu long ( 2h20) et c'est peut -être létirement du resgistre émotionnel, associé  à une insistance lourde sur la pauvreté que l'on peut regretter de la part d'un réalisateur pourtant souvent très inspiré par l'Irlande, avec , notamment son génial film sur  les commitments, la Soul de Dublin .  On peut tout de même apprécier la qualité de certaines scènes notamment celles de la fin du film, et surtout  l'exactitude de la reproduction des quartiers pauvres irlandais de Limerick . A voir, ou revoir donc comme un documentaire sur les heures sombres de l'Irlande du début du XXème siècle, décidemment un  univers impitoyable.

 

Bande-annonce en VF :

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans l'Irlande au cinéma
commenter cet article

commentaires

nathalie 28/12/2011 19:31

J'ai vu le film il y a quelques années et en fait j'ai été frappée par, comme vous dites plus haut, la pauvreté. Mais c'était ainsi à l'époque. J'avais lu le livre avant et j'ai adoré les deux. Je
pense que le film est fidèle au livre.
Sans compter sue la religion qui comme vous je pense, n'est pas si présente que ça dans le film mais bon les moeurs évoluent ainsi que la foi...
Merveilleux film !

L'irlandaise 29/12/2011 10:22



En Irlande la foi et les moeurs ont évolué tardivement, et brutalement ce qui n'est pas sans poser problème non plus, mais pour le film, je l'ai trouvé un tout petit
peu trop long ( 2h aurait suffi); c'est néanmoins un bon témoignage sur la misère irlandaise et les raisons des migrations vers les Etats-Unis.



Esclarmonde 27/12/2011 09:03

C'est en fait moins la pauvreté qui m'a frappé dans ce récit que l'omniprésence d'un catholicisme culpabilisant dans cette société, bien écrit sinon il faudrait que je le relise. Bonne semaine de
fête à toi
Esclarmonde

L'irlandaise 27/12/2011 13:25



Dans le livre, oui, là je parlais de l'adaptation cinématographique, enfin parler de pauvreté en parlant de l'Irlande, en soi n'est pas incohérent. Je pense que le
film n'insiste peut-être pas assez sur , effectivement la religion catholique qui, en Irlande n'a évolué que tardivement ( années 90-2000 ) par rapport au reste de l'Europe.



Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net