Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 12:22

"Un homme meurt en moi toutes les fois

qu'un homme meurt quelque part assassiné

par la peur et la hâte d'autres hommes

Tout en moi de nouveau s'interroge

et pose mille questions

à l'homme où l'homme pénètre  à mains armées

et plus rien n'est sûr de soi (...)

lorsqu'il y a des hommes qui pétrissent le pain de leur victoire

avec la poussière sanglante

d'autres hommes."

 

JaimeTorres Bodet, homme politique et poète mexicain.

 

derryfoylefrontstatueofreconciliation505small.jpg

 

 

"Hands Across the Divide"

 

 Monument édifié en 1990 par  le sculpteur nord-irlandais Maurice Harron dans sa ville natale de Derry, en Irlande du nord. Cette sculpture devait symboliser l'espoir de réconciliation entre les communautés opposées : catholiques irlandais et unionistes protestants favorables au maintien de l'Ulster au sein du Royaume-uni. Une oeuvre porteuse d'un symbole fort mais hélas insuffisant pour concrétiser en termes de moyens et de projets un véritable rapprochement des communautés déchirées par des siècles de conflits.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

KUK 29/04/2019 16:03

CACA

KUK 29/04/2019 16:03

JYJUYU

Elo 03/11/2011 18:47


Citation puissante et profonde... Elle parle de la peur, comme mes articles du moment ! Bisous


L'irlandaise 03/11/2011 21:55



Je vais aller voir cela. Ah la peur, elle ne nous lâche que trop rarement.



Esclarmonde 01/11/2011 21:23


Cette statue est effectivement très belle dans cette ville de Derry qui pour moi symbolise le plus le problème nord-irlandais (probablement à cause du Bloody Sunday); problème inextricable un peu
comme celui de la Palestine...


L'irlandaise 01/11/2011 21:40



Tout  à fait oui ! Et inextricable comme tu le dis  à juste titre comme le sont  à travers le monde la plupart , hélas des conflits impliquant des
populations civiles déchirées



Amaury 01/11/2011 19:33


Je sais bien que ce n'est pas si simple et que les enjeux économiques sont capitaux, je sais aussi que l'Irlande s'est longtemps battue pour en être arrivée à son niveau aujourd'hui et qu'elle est
sur le point de tout perdre (comme d'autres états du monde et d'Europe) à cause d'un système économique bancal favorisant l'ultracapitalisme (et que mes amis économistes et bien-pensants
s'insurgent car ce système ruine l'humanité et la planète pour le profits de quelques grosses bedaines et grosses têtes qui veulent vous apprendre la vie, rollex au poignet). Je suis très
caricatural dans mes propos, je ne suis pas un intellectuel et je n'ai pas été élevé dans le principe de l'argent-roi, du gachis et de l'égoisme donc oui mes propos peuvent paraître simplistes et
dénués de sens. Pour en revenir à l'Irlande, tout en sachant que les enjeux sont complexes, je suis toujours pour la restitution de l'Irlande du Nord à l'Irlande. A t'on demandé aux habitants s'ils
étaient d'accord pour qu'on leur pique le nord-est de leur île ? Si les protestants y voient un affront, on a qu'à donner l'Ecosse ou le Pays de Galles à l'Irlande pour voir l'effet que ça fait.
Haha s'il y a des mécontents, ils n'ont qu'à retraverser la mer à la nage ou se convertir, même si je pense que la religion est plus ou moins secondaire, c'est la haine de l'anglais purement et
simplement qui est palpable tout comme de l'autre côté, on aime pas les nerveux et tétus de l'Irlande. Je ne vais certainement pas changer la face du monde avec un tel discour mais ça vient du
coeur et je n'ai ni haine, ni mépris pour personne.


L'irlandaise 01/11/2011 21:38



je comprends tout  à fait ta colère et elle est sincère. Ma démarche l'est aussi, sur ce blog puisque je suis évidemment favorable  à une île irlandaise
"unifiée et pacifiée. Et ce débat est intéressant O combien. Mais oui, les anglais ont essentiellement envahi, colonisé et se sont servis comme dans les autres pays, piétinant au passage la
culture locale. ( A noter que la France n'a pas fait mieux dans ses colonies et même certaines de ses régions au début du siècle où le breton et l'alsacien servait de chair  à canon durant
la 1ère guerre mondiale). Mais oui, le libéralisme a plombé l'économie irlandaise, dopée artificiellement par l'argent américain d'une part et par les subsides de l'UE d'autre part.


Ceci dit, la nature irlandaise est complexe, et leur vision d'eux même en tant que peuple également. La plupart des irlandais vivant  à l'étranger ( aux USA
surtout - la fameuse diaspora). Comment alors avoir une politique indépendante lorsque l'on est d'une part asservi par son voisin anglais et vampirisé par la 1ère puissance mondiale qui compte
nombre de descendants d'irlandais ?


Non, je ne peux pas résoudre le conflit non plus, mais je me place simplement dans une position où je me dis qu'une paix viable entre les deux communautés ne peut
pas non plus passer par l'éradication de la communauté anglo-saxonne de souche anglaise ou ecossaise présente au nord. Il faut qu'il trouvent une voie médiane, faute de qquoi la paix ne pourra
être établie, apparemment l'IRA a déposé les armes, officiellement en 1998 mais depuis et au grè des crises les choses ont évolué de manière chaotique et anarchique.


Bref, sans vouloir paraphraser une expression  à la mode  - et quand bien même - et une notion  à laquelle j'adhère totalement  : INDIGNONS-NOUS
!



Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net