Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 15:18

 Mon coeur est mon guide

La voie qu'il m'indique je la suis

Mon coeur est mon mentor

La voie qu'il m'interdit je la fuis.

 

 

Ali-ou-Yousef (poème kabyle)

 

 

 

600_2-Kylemore_Wood_Road_County_Galway_Ireland.jpg

 

Kylemore Road, County Galway. Ireland

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans citations et aphorismes
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 15:06

Le premier roman de David le Yaouang, les damnés de Ceallach sort ce mois-ci chez l'éditeur breton Yoran Embanner. Ce petit livre ( par le nombre de pages uniquement ) revient sur un épisode méconnu mais essentiel, de l'histoire irlandaise: l'insurrection des " irlandais unis" de 1798. Insurrection qui se solda par un échec mais qui marqua le début de la prise de conscience du mouvement Nationalistes irlandais. Celui qui devait plus tard aboutir aux Pâques sanglantes de 1916 et à l'indépendance du pays. Un roman  à dévorer donc, pour ce qu'il nous apprend du peuple irlandais, de ses rêves et de son insoumission. Bien écrit, rythmé et surprenant j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre.

 

yoran.jpg

 

4ème de couverture

 

Alors qu'une terrible tempête se prépare, un homme hanté par la disparition mystérieuse de son père revient sur l'île où  il est né pour tenter d'élucider les circonstances exactes du drame survenu 12 ans plus tôt. Que s'est il réellement passé sur l'île de Ceallach dans la taverne O'Brien ce funeste soir de Novembre 1788 ? Quel sombre secret unit les derniers habitants de cet îlot rocheux inhospitalier perdu dans la mer d'Irlande au milieu des brumes et des pluies ?

À travers l'histoire du clan Macnamara et la disparition du vieux Tomas, ce récit nous fait revivre la tentative de soulèvement des "Irlandais unis" de 1798. Théobald Wolfe Tone, leader de l'insurrection et père du nationalisme irlandais, y perdit la vie ainsi que plusieurs dizaines de milliers de patriotes.

De l'attitude héroïque et exemplaire de ces hommes allait naître un courant irréversible en faveur de l'indépendance, jusqu'à l'établissement définitif de la république d'Irlande.

David LE YAOUANG, né en 1972,est passionné par l'histoire de la Bretagne, de l'Irlande et des pays celtiques en général. Il nous livre ici un premier roman prometteur doté d'une intrigue surprenante

  • 168 pages, édition Yoran Embanner 2012. ( Fouesnant )
  • ISBN 978-2-914855-96-9
  • Prix : 11 euros.

 

Alors qu'une terrible tempête se prépare, un homme hanté par la disparition mystérieuse de son père revient sur l'île où il est né pour tenter d'élucider les circonstances exactes du drame survenu 12 ans plus tôt. Que s'est-il réellement passé sur l'île de Ceallach dans la taverne O'Brien ce funeste soir de Novembre 1788 ? Quel sombre secret unit les derniers habitants de cet îlot rocheux inhospitalier perdu dans la mer d'Irlande au milieu des brumes et des pluies. A travers l'histoire du clan Macnamara et la disparition du vieux Tomas, ce récit nous fait revivre la tentative de soulèvement des «Irlandais unis» de 1798. Théobald Wolfe Tone, leader de l'insurrection et père du nationalisme irlandais, y perdit la vie ainsi que plusieurs dizaines de milliers de patriotes. De l'attitude héroïque et exemplaire de ces hommes allait naître un courant irréversible en faveur de l'indépendance, jusqu'à l'établissement définitif de la république d'Irlande. David LE YAOUANG, né en 1972,est passionné par l'histoire de la Bretagne, de l'Irlande et des pays celtiques en général. Il nous livre ici un premier roman prometteur doté d'une intrigue surprenante. Broché-Poche-11x17cm-168 pages-ISBN 978-2-914855-96-9

Source : http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=28019
Copyright © agencebretagnepresse.comv
Alors qu'une terrible tempête se prépare, un homme hanté par la disparition mystérieuse de son père revient sur l'île où il est né pour tenter d'élucider les circonstances exactes du drame survenu 12 ans plus tôt. Que s'est-il réellement passé sur l'île de Ceallach dans la taverne O'Brien ce funeste soir de Novembre 1788 ? Quel sombre secret unit les derniers habitants de cet îlot rocheux inhospitalier perdu dans la mer d'Irlande au milieu des brumes et des pluies. A travers l'histoire du clan Macnamara et la disparition du vieux Tomas, ce récit nous fait revivre la tentative de soulèvement des «Irlandais unis» de 1798. Théobald Wolfe Tone, leader de l'insurrection et père du nationalisme irlandais, y perdit la vie ainsi que plusieurs dizaines de milliers de patriotes. De l'attitude héroïque et exemplaire de ces hommes allait naître un courant irréversible en faveur de l'indépendance, jusqu'à l'établissement définitif de la république d'Irlande. David LE YAOUANG, né en 1972,est passionné par l'histoire de la Bretagne, de l'Irlande et des pays celtiques en général. Il nous livre ici un premier roman prometteur doté d'une intrigue surprenante. Broché-Poche-11x17cm-168 pages-ISBN 978-2-914855-96-9

Source : http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=28019
Copyright © agencebretagnepresse.com
Un polar historique au cœur de l' insurrection irlandaise de 1798. Un moment fondateur de l'Histoire irlandaise encore bien présent dans les mémoires. Alors qu'une terrible tempête se prépare, un homme hanté par la disparition mystérieuse de son père revient sur l'île où il est né pour tenter d'élucider les circonstances exactes du drame survenu 12 ans plus tôt. Que s'est-il réellement passé sur l'île de Ceallach dans la taverne O'Brien ce funeste soir de Novembre 1788 ? Quel sombre secret unit les derniers habitants de cet îlot rocheux inhospitalier perdu dans la mer d'Irlande au milieu des brumes et des pluies. A travers l'histoire du clan Macnamara et la disparition du vieux Tomas, ce récit nous fait revivre la tentative de soulèvement des «Irlandais unis» de 1798. Théobald Wolfe Tone, leader de l'insurrection et père du nationalisme irlandais, y perdit la vie ainsi que plusieurs dizaines de milliers de patriotes. De l'attitude héroïque et exemplaire de ces hommes allait naître un courant irréversible en faveur de l'indépendance, jusqu'à l'établissement définitif de la république d'Irlande. David LE YAOUANG, né en 1972,est passionné par l'histoire de la Bretagne, de l'Irlande et des pays celtiques en général. Il nous livre ici un premier roman prometteur doté d'une intrigue surprenante. Broché-Poche-11x17cm-168 pages-ISBN 978-2-914855-96-9 11€ ■

Source : http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=28019
Copyright © agencebretagnepresse.com
Un polar historique au cœur de l' insurrection irlandaise de 1798. Un moment fondateur de l'Histoire irlandaise encore bien présent dans les mémoires. Alors qu'une terrible tempête se prépare, un homme hanté par la disparition mystérieuse de son père revient sur l'île où il est né pour tenter d'élucider les circonstances exactes du drame survenu 12 ans plus tôt. Que s'est-il réellement passé sur l'île de Ceallach dans la taverne O'Brien ce funeste soir de Novembre 1788 ? Quel sombre secret unit les derniers habitants de cet îlot rocheux inhospitalier perdu dans la mer d'Irlande au milieu des brumes et des pluies. A travers l'histoire du clan Macnamara et la disparition du vieux Tomas, ce récit nous fait revivre la tentative de soulèvement des «Irlandais unis» de 1798. Théobald Wolfe Tone, leader de l'insurrection et père du nationalisme irlandais, y perdit la vie ainsi que plusieurs dizaines de milliers de patriotes. De l'attitude héroïque et exemplaire de ces hommes allait naître un courant irréversible en faveur de l'indépendance, jusqu'à l'établissement définitif de la république d'Irlande. David LE YAOUANG, né en 1972,est passionné par l'histoire de la Bretagne, de l'Irlande et des pays celtiques en général. Il nous livre ici un premier roman prometteur doté d'une intrigue surprenante. Broché-Poche-11x17cm-168 pages-ISBN 978-2-914855-96-9 11€ ■

Source : http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=28019
Copyright © agencebretagnepresse.com
Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Littérature
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 17:04

Couronné par de nombreux prix littéraire en 2008,l'année de sa sortie, autant en Angleterre qu'en Irlande, ce roman de littérature pour la jeunesse a pour auteur Siobhan Dowd. "La parole de Fergus" ( en anglais " bog child ")  nous permet de comprendre  à travers la parole d'un jeune de 18 ans, les tourments qui furent ceux de plusieurs générations à l'époque des " troubles" qui secouèrent l'Irlande du nord.

 

bog-child.jpg

 

 

Résumé :

 

En allant découper clandestinement de la tourbe avec son oncle, Fergus, étudiant de 18 ans, découvre un cadavre, celui d'une jeune fille de l'âge de fer. La voix de Mel, "enfant oublié par le temps" accompagne le jeune homme dans cette année 1981 politiquement troublée et décisive pour lui. Le jeune irlandais découvre l'amour avec Cora, la fille de l'archéologue. Il apprend à conduire avec oncle Tally qui cache un secret. Il accepte de passer des paquets pour sauver son frère Joe, membre de l'IRA et gréviste de la faim. Il sympathise avec un soldat anglais en faction à la frontière. Ira-t-il en Angleterre pour les études de médecine qu'il souhaite entreprendre ?
Ce roman  nous plonge au cœur d'une Irlande à la fois violente et chaleureuse où les liens familiaux sont forts. Il nous fait suivre des personnages attachants et combatifs dans un suspense maintenu de bout en bout.

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Littérature
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:27

Au nom du père (In the Name of the Father) est un film irlando-britannique de Jim Sheridan, adapté du livre autobiographique Proved Innocent de Gerry Conlon, sorti en France en 1994.

Il s’agit d’une histoire tirée de faits réels que le cinéaste Jim Sheridan relate. Ce film engagé, qui met en scène la chronique d’une erreur judiciaire, est l'un des plus marquants de la carrière de Jim Sheridan. Il a reçu l'Ours d'Or au Festival de Berlin en 1994, et a été nommé sept fois aux Oscars. Au nom du père est une critique virulente et sans concession du système judiciaire britannique lors des vagues d'attentats de l'IRA dans les années 1970. Il réunit Daniel Day-Lewis interprétant le rôle de Gerry Conlon, Pete Postlethwaite jouant le rôle du père, Giuseppe Conlon, et Emma Thompson dans le rôle de l’avocate Gareth Peirce.
Le film a aussi marqué les esprits pour sa musique originale incluant des chansons de U2, Bob Dylan et surtout la chanson de Sinead O' Connor "you made me the thief of your heart".






Synopsis :

Belfast, 1974. Sans emploi, Gerry Conlon vit de menus larcins. Un jour, en voulant échapper à une interpellation, il attire involontairement des soldats britanniques près d'une planque de l'IRA. Ulcérés, les terroristes menacent de le mutiler. Gerry part alors pour Londres avec son ami Paul, et s'installe dans une communauté hippie. Mais le soir du 5 octobre 1974, à Guildford, dans la banlieue londonienne, tandis que Paul et Gerry détroussent une prostituée, deux pubs fréquentés par des soldats sont la cible d'un attentat à la bombe. Bilan : cinq morts. La population est sous le choc. Il faut à la police des coupables, car l’état et l’opinion publique veulent des résultats rapides. Et vite, Paul et Gerry sont arrêtés à la suite d'une dénonciation. Gerry est alors interrogé par la police londonienne qui l’accuse d’être l’instigateur des attentats terroristes à Guildford pour le compte de l’IRA. Gerry est soumis à une torture physique et morale. Les interrogatoires n'en finissent pas. Les mêmes questions se répètent auxquelles Gerry apporte les mêmes réponses. Sous la pression des policiers, Gerry signe sous la torture des aveux fabriqués de toutes pièces qui non seulement le mettent en cause mais également Paul Hill, son ami d’enfance, un couple d’amis hippies, — ces quatre sont appelés les Quatre de Guildford — ainsi que plusieurs membres de sa famille dont son propre père.

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans l'Irlande au cinéma
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 21:16

"Quand d'un passé lointain rien ne subsiste, après la mort des êtres après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, l'odeur et la saveur restent encore longtemps; comme des âmes  à se rappeler, à attendre,  à espérer, sur les ruines de tout le reste, à porter sans réfléchir sur les goutellettes presque impalpables de l'édifice du souvenir."

 

                                                                                                              Marcel Proust.

 

 

mournemoutains2.jpg

 

 Mourne Mountains, Comté de Down, Irlande du nord.

Photo l'irlandaise

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans citations et aphorismes
commenter cet article
11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 11:40

"A la question toujours posée : Pourquoi  écrivez -vous ? la réponse du poète sera toujours la même : Pour mieux vivre."

 

Saint John Perse

 

 

ballybunion-castle.jpg

 

Ballybunion Castle, comté de Kerry. Irlande

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans citations et aphorismes
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 09:57

Newgrange est l’un des plus célèbre sites archéologiques d'Irlande , situé dans le Comte dé Meath , au nord de Dublin.  C’est un tumulus  de 85 mètres de diamètre à l’intérieur duquel on atteint la chambre funéraire par un long passage couvert. Il fait partie de tout un ensemble de sites préhistoriques appelé Bru na Boinne.

 

newgrange1b.jpg

 

Il a été construit autour de 3200 avant JC, soit près de 600 ans avant la grande pyramide de Gizeth en Egypte et près de 1 000 ans avant Stonehenge en Angleterre. 

Le site a été restauré entre 1962 et 1975. La construction d'un parking et d'un accueil pour les visiteurs, le tout à une distance raisonnable (une navette vous amène sur place), a permis de conserver au site son cadre naturel.

800px-Newgrange-_Ireland.jpgLe site consiste en un gros tumulus circulaire au centre duquel se trouve une chambre mortuaire à laquelle on accède par un très long couloir couvert. Le mur extérieur du tumulus est flanqué de pierres monumentales sur lesquelles il est possible d'observer des dessins en spirale et quelques triskell. Chaque année (selon l'observation de sir Norman Lockyer en 1909), le jour du solstice d’hiver (le 21 décembre), à 9 h 17 du matin le soleil  pénètre directement dans la chambre centrale pendant à peu près 15 minutes. La précision dans l'orientation de l'édifice est donc spectaculaire. L'objectif de la construction semble avoir été de "réveiller" les ancêtres, les personnages importants dont les corps étaient déposés dans la chambre funéraire centrale, pour qu'ils interviennent et que les jours recommencent à croître (la peur était que la durée du jour ne cesse de diminuer jusqu'à l'obscurité permanente).

Le site a gagné son nom actuel lorsque les terres sur lesquelles se trouvent le tumulus ont été données à un grand propriétaire, qui se servit de cette parcelle pour installer une grange.

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Histoire
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 22:10

"Impose ta chance, serre ton bonheur, et va vers ton risque, ils finiront par s'habituer."

 

                              René Char.

 

 

maiden-rock-house--rossmore-island.jpg

 

Maiden Rock, Rossmore Island, Ring of Kerry, Irlande.

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans citations et aphorismes
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 10:09

Inishturk (en Irlandais : Inis Toirc) est une île irlandaise de l'océan Atlantique au large des côtes du comté de Mayo ( façade nord-ouest de l'Irlande). L'île est habitée toute l'année et sa population s'élève à environ 70 individus dont certains sont les descendants directs des derniers habitants de l'île voisine Inishark évacuée en 1960. En irlandais, Le nom de l'île signifie île au sanglier.


 

Inishturk-2.JPG

Innshturk et l'île de Clare, comté de Mayo

 

Les visiteurs de passage peuvent loger dans quelques bed and breakfast. L'île dispose d'un bureau de poste (mitoyen d'un des B&B) ainsi que d'une école primaire. Cependant, en septembre 2011, l'école n'a plus que 3 élèves. Dans la cour de l'école, une stèle rappelle la visite en 2006 de la présidente Mary McAleese.

 

Inishturk possède une tour Martello bâtie par les Anglais lors des guerres napoléoniennes.

 

Un ferry relie régulièrement Inishturk à Roonagh. Cette rotation régulière n'existe que depuis 1999. Avant, les habitants devaient s'arranger avec les pêcheurs pour pouvoir se rendre à Roonagh ou revenir sur Inishturk.

 

roonagh.jpg

la plage de Ronagh donnant accès aux îles de Clare et d'Innishturk


Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 22:48

 

«Je veux essayer de m'exprimer,
sous quelque forme d'existence ou d'art,
aussi librement et aussi complètement que possible,
en usant pour ma défense des seules armes
que je m'autorise à employer :
le silence, l'exil, la ruse.»

James Joyce - Dedalus


 

dub0106.jpg

 

Statue de James Joyce sur O 'Connell Street, DUBLIN


Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Littérature
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net