Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 10:09

Inishturk (en Irlandais : Inis Toirc) est une île irlandaise de l'océan Atlantique au large des côtes du comté de Mayo ( façade nord-ouest de l'Irlande). L'île est habitée toute l'année et sa population s'élève à environ 70 individus dont certains sont les descendants directs des derniers habitants de l'île voisine Inishark évacuée en 1960. En irlandais, Le nom de l'île signifie île au sanglier.


 

Inishturk-2.JPG

Innshturk et l'île de Clare, comté de Mayo

 

Les visiteurs de passage peuvent loger dans quelques bed and breakfast. L'île dispose d'un bureau de poste (mitoyen d'un des B&B) ainsi que d'une école primaire. Cependant, en septembre 2011, l'école n'a plus que 3 élèves. Dans la cour de l'école, une stèle rappelle la visite en 2006 de la présidente Mary McAleese.

 

Inishturk possède une tour Martello bâtie par les Anglais lors des guerres napoléoniennes.

 

Un ferry relie régulièrement Inishturk à Roonagh. Cette rotation régulière n'existe que depuis 1999. Avant, les habitants devaient s'arranger avec les pêcheurs pour pouvoir se rendre à Roonagh ou revenir sur Inishturk.

 

roonagh.jpg

la plage de Ronagh donnant accès aux îles de Clare et d'Innishturk


Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 10:35

 

Les Saltee Islands (Irlandais: Na Sailtí )sont deux îles situées au large du comté de Wexford en Irlande. A proximité du village de Kilmore Quay.

 

Saltee.JPG

 

"the great Saltee", la plus vaste des deux îles

 

Leur superficie est de 89 hectares et 40 pour la plus petite et tire leur nom ( saltee - terres salées) de l'ancien dialecte scandinave ( le "old norse" ). Les îles se sont formées  à l'époque du pré cambrien et l'on y trouve nombre de fossiles animaux et végétaux datant de 2 millions d'années avant notre ère.

Les Saltee Islands sont une  grande réserve ornothologique. Guillemots de Troïl, pingouins torda, macareux moine, pipit, goélands, fulmars, mouettes tridactyles et une énorme colonie de fous de Bassan sont autant d'espèces rares ou en voie de disparition qui peuvent y être observés et même approchés de très près.

 

Atlantic-Puffin-in-flowers-_MG_0353---Saltee-Island----Irel.jpg

Macareux Moine ( atlantic puffin ) des îles saltee.

 

Le bateau part à 11h de Kilmore Quay. Pas de guichet, on paye directement dans le bateau, 25€. (Petit bateau de pêcheurs,  à capacité de 10 personnes environ). A 20m de l' aire de débarquement de Great Saltee, on est transbordé dans un zodiac et  l'on rejoint ensuite la terre ferme en accostant dans les rochers. Le bateau repart à 16h de l' île puisque l'île n'est plus abordable au delà en raison des courants puissants qui l'entourent à marée montante.



Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 15:49

En Irlande du Nord, à Belfast,  le 1er avril 2012 , le Titanic a ouvert son propre musée à l’occasion du centième anniversaire de son naufrage.

 

Un musée géant consacré au Titanic a été inauguré à Belfast samedi, pour le centième anniversaire du naufrage du navire qui a fait tant parler de lui, construit en Irlande du Nord, à Belfast sur les chantiers navals qui occupaient alors les docks de la ville et ont depuis été reconvertits en espaces de loisirs et de commerce.  La ville compte beaucoup  sur l'attractivité de ce musée  hors norme pour augmenter la fréquentation touristique et ainsi endiguer la crise économique qui frappe l'Ulster au même titre que toutes les régions européennes.

 

Un  musée gigantesque

 

Le musée est disposé dans un batiment de six étages, formé de quatre proues se veut à l’image du Titanic. En effet, rien dans ce musée n’est authentique mais tout est neuf, copié, des meubles jusqu’aux ustensiles de cuisine. Les effets spéciaux et diverses expériences en 3D aident à voyager dans le temps l’imagination du visiteur.

Le musée table sur un nombre très important de visiteurs. Ils sont 400.000 attendus rien pour la première année pour venir dynamiser l’économie locale. Quelques 100 000 touristes ont en effet déjà acheté leurs billets d’entrée avant l'ouverture officielle.

 

Petit retour en arrière

Le Titanic, le plus grand paquebot du monde à l’époque de son lancement en 1911, avait nécessité trois années de construcion et dix mois d’aménagement.

Mais le paquebot géant a fait naufrage au large de Terre-Neuve, après avoir heurté un iceberg, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. 1.500 passagers sur les 2.200 y ont laissé leur vie. Une seconde célébrité lui fut offert lors du tournage par James Cameron du film Titanic, en 1997. Film qui ressort sur les écrans ces jours ci en version 3D.

 

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 10:33

Quelques infos sur un village original du comté de Mayo, au nord ouest de l'irlande:

 

Le village de Murrisk, dans le Comté de Mayo en Irlande, a un emplacement exceptionnel entre les berges de Clew Bay et la majestueuse montagne de Croagh Patrick. 

Dominant la mer se trouve le National Famine Monument, une sculpture de John Behan décrivant un bateau cercueil rempli de squelettes...

 

cook-gary-national-famine-monument-murrisk-county-mayo.jpg

 


Dans les années 1400, une abbaye fut fondée à Murrisk par le Pape Calixte III. Depuis, le village a été reconnu auprès de pélerins du monde entier comme le point de départ de l'ascension de Croagh Patrick et pour la généreuse hospitalité de sa communauté. Les ruines de cette abbaye sont toujours présentes dans le paysage et contribuent à la singularité des lieux.

 

490976_1291656899099-copie-1.jpg

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 10:22

Le "Spire" de Dublin, ( qui en anglais signifie la " spirale" ) officiellement baptisé Monument of Light ("Monument à la lumière", An Túr Solais en irlandais), est une sculpture en forme d'aiguille haute de 120 mètres dont l'extrémité est illuminée. Sa construction s'est achevée le 21 janvier 2003 sur O'Connell Street à Dublin en Irlande. Elle se situe à l'emplacement de l'ancienne colonne Nelson , érigée en 1811 et détruite en 1966  par une charge explosive placée

par l'IRA ( armée républicaine irlandaise ) en signe de protestation. Nelson était un amiral anglais et l'Eire ( Irlande du sud ) étant devenue independante en 1916, la statue édifiée antérieurement rappelait inopinément l'occupation Britannique du sud de l'Irlande.

 

Spire-doyler79.jpg

 

Le Spire, conçu par Ian Ritchie Architects, est un cône allongé d'un diamètre de 3 m à sa base, constitué de 8 tubes d'acier se rétrécissant jusqu'à 15 cm tout en haut. Ce serait la sculpture la plus haute du monde. À l'origine, elle devait être construite pour 2000 pour célébrer le nouveau millénaire, mais la construction fut retardée par la difficulté d'obtention des permis de construire et des règlements environnementaux.

 

Spire-of-Dublin-dublin-Sightseeing-Landmarks-and-monuments_.jpg

.

Cette sculpture a été commandée pour la rénovation d'O'Connell Street en 1999. En effet  cette large avenue, la plus large d'Irlande, était devenue depuis les années 60 un zone réservée  à des échoppes de commerce d'occasion dont les façades étaient souvent délabrées. Il s'agissait donc en raison du nouvel essor économique  ( le " tigre celtique") de redonner un peu de lustre  à ces lieux en y incorporant un élément moderne  visuellement attractif.

 

prêt-à-manger. La construction du Spire devait être le symbole du renouveau de cette avenue. Sa construction a coûté 4 millions d'euros. Ce coût fut critiqué ainsi que le design. De nombreux surnoms ont été donnés au monument, avant même la fin de sa construction. Le "Spire" a été surnommé par les Dublinois the " spike" ( le Pic ).

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 16:14

"It's poor I am. It's unlucky I am. But it's useless I am not."

 

Frank McCourt,  Angela's ashes ( a novel that takes place in Limerick )

 

                                                                        ___________________________

 

Limerick est la quatrième ville en population de l'Irlande (après Dublin, Cork et Galway) avec une population de plus de 90 000 habitants.

Elle est située à l'ouest de l'Irlande sur une île et le long du fleuve Shannon, dans le comté du même nom.

 

limerick2.jpg

Limerick et la Shannon river.


 

« Luimneach »  en irlandais désigne la région située le long des rives de l’estuaire du Shannon, que l'on appelait alors « Loch Luimnigh ». « Inis Sibhtonn » fut la première installation sur ce site, datant de la période pré-vikings, et qui est mentionnée dans les Annals for King's Island. Cette île était également appelée « Inis an Ghaill Duibh ».

Limerick est le cadre du best-seller de Frank McCourt, Les Cendres d'Angela dans lequel l'auteur décrit son enfance dans les quartiers pauvres de la ville.

 

La fondation de la ville remonte à l'établissement des Vikings en 812. Entre 850 et 978 année de la prise de la ville par Brian Boru, Limerick est le centre d'un petit royaume viking. Les Normands ont profondément restructuré la ville au XIIe siècle et y ont ajouté la plupart des monuments importants comme le King John's Castle et la cathédrale Sainte-Marie.

Durant les guerres civiles du XVIIe siècle, l'Irlande ayant pris position pour le roi d'Angleterre en espérant des compensations, la cité de Limerick joua un rôle pivot et fut assiégée par Oliver Cromwell en 1651, puis deux fois par Guillaume III d'Angleterre dans les années 1690.


 

85139_limerick_campus_imagelarge.jpg

Le campus de l'université de Limerick

 

Limerick s’est enrichie au XVIIIe siècle grâce au commerce, mais l'Acte d'Union (1800), ainsi que la grande famine ont causé son déclin et la dégradation de son économie. La tendance ne s'est inversée que depuis les années 1990, durant la période dite de « l'économie du Tigre celtique ».

Limerick contient de nombreux lieux d'intérêt touristique, comme le château de roi Jean (1212), la cathédrale Sainte-Marie (1168), la Pierre du Traité (Treaty Stone), le Musée Hunt, et de nombreux circuits. L’université de Limerick mérite aussi une visite, en tant que centre culturel de la région. Dans les alentours, on peut visiter le château de Bunratty, le village d'Adare et le « Foynes Flying Boat Museum ».

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 22:46

 Inis Meáin (en irlandais auparavant Inis Meadhóin, parfois Inishmaan en anglais) est une île d'Irlande située dans l'archipel des îles d'Aran au large de la côte ouest de l'Irlande. L'île est située dans le Comté de Galway et dans la province de Connacht.


Inis Meáin est plus tranquille car moins fréquentée par les touristes que ses deux voisines Inis Mor et Innis Orr. Par contre c'est une des plus importante zone de préservation de la langue et de la culture traditionnelle irlandaise. L'île reste un des plus forts fiefs de la langue irlandaise, parlée par tous les habitants. Inishmaan est desservi par des bateaux opérant depuis le port de  Ros a'Mhil sur le côte de Galway aussi bien que depuis les autres deux îles.

 

 

J07 FALAISE INISHMAAN

 

Falaises d'Innishman, Comté de Galway.

Photo l'irlandaise

 

Localisation des îles d'Aran :

 

Fichier:Aran Islands-3.PNG

 

 

Oileain Arann

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 10:42

Inis Oírr (en irlandais Inis Thiar ou Inis Oirthir,c e qui signifie l'île de l'Est) est la plus petite et la plus orientale des îles d'Aran avec une population d'environ 250 habitants. Les îles d'aran sont situées dans la baie de Galway, sur la côte ouest de l'Irlande.

L'île possède un château du clan O'Brien construit dans un fort en vieille pierre au sommet de la colline, ainsi que diverses églises en ruine.

 

L'église appelée Teampall Caomhán  ( le temple de Saint Caomhàn) doit être déblayée tous les ans car son plancher est bien en dessous du niveau du sol sableux. Une tradition locale veut que ceux qui arrivent à passer par une de ses fenêtres, très étroite, iront au Paradis! 

 

eglisearan.jpg

 

 

L'irlandais reste aujourd'hui la langue quotidienne des habitants, et le tourisme est l'une des ressources les plus importantes de l'île. Beaucoup des visiteurs sont des élèves désireux de perfectionner leur connaissance de l'Irlandais dans le 'gaelteacht'.

 

 

aran5

Le chateau d'Inis Oirr

photo l'irlandaise

 

 L'île a été popularisée dans les années 1990 quand elle a servi de décor à la série télévisée très populaire en Angleterre et en Irlande " father ted"  sous le nom fictif de Craggy Island. Cette série raconte les mésaventures de trois prêtres, et de leur gouvernante, exilés sur Craggy Island, petite île au large des côtes irlandaises. Leur comportement, indigne de l'Église catholique, a conduit leurs supérieurs à leur infliger ce banissement : le père Ted Crilly a détourné des dons récoltés par l'église ; le père Jack Hackett est un alcoolique obsédé par les femmes et le père Dougal McGuire est un simple d'esprit.

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 20:30

Le comté de Cork, qui est le plus grand de l'île, est un véritable échantillon de l’Irlande. On y trouve des paysages variés et bien sûr la ville de Cork qui fut le principal port d'embarquement des irlandais en partance pour l'émigration aux Etats-Unis, lors de la Grande Famine du XIXème siècle.
 L’ouest du comté, plutôt sauvage, possède de superbes péninsules montagneuses qui s’enfoncent dans l’océan, dévoilant des paysages magnifiques. Parmi ceux-ci il y a la presqu'île de Cove Harbour qui ne saurait faire mentir la réputation d'île verte et bleue de l'Irlande.


J13 COVE HARBOR
Photo l'Irlandaise

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 19:48

Les îles Blasket (de l'irlandais Na Blascaoidí - étymologie incertaine : pourrait venir du mot norrois brasker, un endroit dangereux) en français îles Blasques, sont un archipel au large de la péninsule de Dingle sur la côte ouest de l'Irlande, dans le comté de Kerry. 

 

 

vue depuis l'île de Inishtooskert  avec  à l'arrière plan, Beginish Island.

 Photo : Eoghan McGillicuddy.

 

Six îles constituent cet archipel :

 

Great Blasket est la principale île. Elle est située à 2 km au large de la côte après la pointe de Dunmore. Elle s’étend sur 6 km de long et s’élève jusqu’à 292 mètres au dessus du niveau de la mer. Great Blasket fut une des deux îles habitées de l’archipel.

Beginish est une île qui ne s’élève pas à plus de 14 mètres d’altitude. Elle se trouve dans le détroit des Blasket entre Great Blasket et le continent. L’île abrite une grande colonie de sterne arctique.

Inishnabro est séparée d'Inishvickillane par un détroit de 200 mètres. Son altitude maximum est de 175 mètres.

Inishvickillane abrite une importante colonie d'oiseaux marins et les ruines d’anciennes constructions en pierre. On y trouve aussi une maison construite dans les années 1970.

Inishtookert est la plus septentrionale des îles de l’archipel des Blasket. Cette île abrite également une importante colonie d’oiseaux de mer et les ruines d’anciennes constructions en pierre.

Tearaght Island est une île qui a toujours été inhabitée. C'est la plus occidentale des îles Blasket et en même temps le point le plus occidental d’Irlande. Elle fait 1 km d’est en ouest et 500 mètres du nord au sud .La partie orientale culmine à 200 mètres d’altitude et la partie occidentale à 116 mètres. Un phare de 84 mètres y a été construit en 1870 et automatisé en 1988.

  maisons abandonnées de great Blasket island

  

Ces îles furent habitées par une population de langue gaélique jusqu'au 17 Novembre 1953 date à laquelle le gouvernement irlandais ordonna l'évacuation de l'île principale pour soustraire ses 22 derniers habitants dont on jugeait la vie trop pénible.

Great Blasket Village est aujourd'hui un village de pêche fantôme, mais il fut un temps où les insulaires rustiques qui vivaient là, passaient leurs journées en mer sur des bateaux peu stables nommés "currach", et qui, de retour au foyer le soir, racontaient des histoires dans leur langue gaélique.

 

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Geographie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net