Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 09:23

Rappel historique ( bref, car le conflit est complexe ) :  lors de la signature de l'independance de l'irlande, en 1919, Michael Collins et eamon de Valera, les négociateurs n'ont pu obtenir que les anglais abandonnent la totalité du territoire irlandais. En effet, les anglais tenaient  à  rester présent militairement et économiquement en Ulster ( irlande du nord) parce que c'est là que se trouvaient des gisements de minerai de fer et des équipements portuaires, appareil industriel "colonial" dont l'économie anglaise avaient impérativement besoin pendant les 2 guerres mondiales. Nombre de colons anglais et/ou écossais etaient les " patrons" d'entreprises et les irlandais, leurs employés. Induisant ainsi un conflit social et ethnique inévitable, qui se déclencha dans les années 60 en raison, entre autres d'une plus forte pression démographique ( augmentation de la population irlandaise des baby boomers). A cela s'ajoute un conflit religieux, les irlandais étant catholiques et leur patrons et oppresseurs de confession protestante ( presbytérienne ou anglicane ).

irish-flag.jpg


Le conflit nord-irlandais : appelé aussi Les Troubles (The Troubles en anglais et Na Trioblóidi en irlandais), a concerné des organisations paramilitaires républicaines et loyalistes, des activistes politiques, des groupes de lutte pour les droits civiques, la police nord-irlandaise (RUC) et l’armée britannique. Il débuta à la fin des années 1960, et s'acheva le 10 avril 1998 par la signature de l'Accord de Belfast. La violence continua cependant après cette date, mais de façon occasionnelle et à petite échelle.

En plusieurs occasions entre 1969 et 1998, ce conflit aurait pu se transformer en une véritable guerre civile, comme, par exemple, en 1972 après le Bloody Sunday  (en français « dimanche sanglant »), expression anglaise désignant les événements du dimanche 30 janvier 1972 à Londonderry/Derry en Irlande du Nord, où quatorze manifestants pacifiques furent tués par des tirs de l'armée britannique.Après les terribles grèves de la faim des membres de l'IRA ( armée républicaine irlandaise) dans les années 80 et l'intransigeance de Margaret Thatcher, alors premier ministre britannique et conservateur, le conflit s'est progressivement attenué avec de négociations permanentes de 1994 à 1998 qui  ont aboutit à un fragile accord de paix ( les accords du Vendredi Saint, 1998). Jusqu'en 2008, on  disait le conflit " en voie de résolution", mais avec la crise économique, de 2009 la situation économique de l'Ulster est défavorable, les investissements et possibilité d'emplois moindres, comme ailleurs en Europe et l'été 2011 a vu de nouveaux certains quartiers de Belfast s'enflammer...La paix demeure donc  à construire, reconstruire en permanence dans ce lieu marqué par tant de douleurs, d'incompréhension et de silence aussi ( ce conflit n'est  jamais evoqué ni expliqué de manière complète tant il est complexe et peut-être aussi sensible: l'identité européenne, ses fondements ses limites y sont clairement remises en cause...

 Fichier:Bloody Sunday Commemoration SMC May 2007.jpg

Sur un mur de Derry, peinture commémorative du "dimanche sanglant".

 La célèbre chanson éponyme du groupe U2  faisait également reférence au "Bloody sunday".Bono explique la situation du nord de l'irlande ( sous titre sanglais) . Magnifique extrait du documentaire " rattle and hum" et hymne  contre l'oppression où qu'elle soit... :


 



Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 22:06

Le parc forestier de Glenariff (en anglais : Glenariff Forest Park), a une superficie de 1 185 hectares. Il se trouve dans le Comté d'Antrim, en Irlande du Nord.

 

 

Glenariff.jpg


Le parc est dirigé par le service forestier d'Irlande du Nord. Les objectifs de gestion comprennent la production de bois de construction et le développement des ressources récréatives de la forêt. Il y a un certain nombre de sentiers, les plus populaires étant ceux qui suivent les cours d'eau de l'Inver et de la Glenariff, ainsi que leurs trois chutes d'eau.  le camping et la randonnée sont les activités principales de ce parc ouvert il y  a 80 ans et principalement couvert d'une forêt de conifères.

 

 

glenariff-forest-park-antrim.jpg

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 16:34

Belfast (Béal Feirste en irlandais qui signifie « l'embouchure de la Farset », affluent de la Lagan,  rivière sur laquelle est bâtie la ville.) est la principale ville d'Irlande du Nord et de la province irlandaise d'Ulster, avec une population de 279 200 habitants en 1999, mais quand on prend en compte les banlieues, elle abrite environ 750 000 personnes. C'est le siège du gouvernement d'Irlande du Nord, et le chef-lieu du comté d'Antrim.

Belfast-city-hall-copie-1.jpg
l'hotel de ville ( city hall) et le Belfast Eye.

Au début du XVIIe siècle Belfast a été occupée par des colons anglais et écossais, selon un schéma d'implantation élaboré par Arthur Chichester, ce qui n'a pas manqué de créer des tensions avec la population autochtone qui s'est rebellée en 1641. Les huguenots français s'y sont également établis pour y faire le commerce du lin.


C'est à Belfast que le Titanic, le plus grand paquebot de croisière du monde de l'époque, fut construit par les chantiers navals Harland and Wolff entre 1909 et 1911. Belfast possède la plus grande cale sèche du monde, et les grues géantes du chantier naval de Harland and Wolff dominent l'horizon. Belfast était historiquement la ville industrielle la plus importante en Irlande. Belfast est devenue le centre du protestantisme irlandais, et la capitale d'Irlande du Nord en 1922.

Belfast-depuis-le-chateau-de-belfast-copie-1.jpg

Vue nocturne sur la ville depuis le château de Belfast


 Belfast a toujours été tiraillée par les divisions religieuses entre catholiques et protestants mais aussi politiques entre Unionistes ( favorables au maintien de l'Irlande du nord dans le royaume uni )  et républicains ( favorable au rattachement de l'irlande du nord à la république d'Irlande). Cette situation complexe a abouti à l'insurrection républicaine irlandaise  ("Troubles" est le terme utilisé par les anglais) qui s'est produite entre les années 1960 et les années 1990. La ville, divisée de facto en secteurs catholiques républicains (fiefs de l'IRA) et protestants unionistes, a ainsi vécu entre attentats, émeutes et était quadrillée par l'armée britannique. Plus de la moitié des 3 500 morts du conflit l'ont été à Belfast.

 

belfast-graffiti.jpg

"Murals" à motifs celtiques sur les murs de Belfast.


Actuellement, le centre historique de Belfast renaît . Le processus de paix et la sécurisation (postes de police, caméras de surveillance) aidant, le centre-ville est redevenu un lieu particulièrement animé, où les bars, les restaurants et les clubs se multiplient. Néanmoins, des tensions demeurent en périphérie, en particulier au nord de la ville.

 


Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 12:22

"Un homme meurt en moi toutes les fois

qu'un homme meurt quelque part assassiné

par la peur et la hâte d'autres hommes

Tout en moi de nouveau s'interroge

et pose mille questions

à l'homme où l'homme pénètre  à mains armées

et plus rien n'est sûr de soi (...)

lorsqu'il y a des hommes qui pétrissent le pain de leur victoire

avec la poussière sanglante

d'autres hommes."

 

JaimeTorres Bodet, homme politique et poète mexicain.

 

derryfoylefrontstatueofreconciliation505small.jpg

 

 

"Hands Across the Divide"

 

 Monument édifié en 1990 par  le sculpteur nord-irlandais Maurice Harron dans sa ville natale de Derry, en Irlande du nord. Cette sculpture devait symboliser l'espoir de réconciliation entre les communautés opposées : catholiques irlandais et unionistes protestants favorables au maintien de l'Ulster au sein du Royaume-uni. Une oeuvre porteuse d'un symbole fort mais hélas insuffisant pour concrétiser en termes de moyens et de projets un véritable rapprochement des communautés déchirées par des siècles de conflits.

 

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 23:12

Enniskillen (Inis Ceithleann en irlandais signifie "l'île de Cathleen" d'après le nom d'une déesse de la mythologie celtique) est la plus grande ville du comté de Fermanagh en Irlande du nord. 

 

Elle est localisée au centre du comté, sur le fleuve Erne. C’est une ville insulaire qui sépare les parties haute et basse du Lough Erne ( Lac Erne). C'est aussi la ville qui abrite la Portora Royal School où les écrivains irlandais Samuel Beckett et Oscar Wilde furent élèves.


 

Erne-System-at-Enniskillen.jpg

La ville d'Enniskillen et son château, vus des berges de l'Erne

 

Au début du XVIIème siècle, la ville assurait la liaison principale entre deux des quatre provinces : l 'Ulster et le Connaught. Mais les grands chefs des clans irlandais connurent une défaite mémorable et furent obligés de fuir (Flight of Earls en 1607) . La région fut alors colonisée par la Couronne d’Angleterre et Enniskillen devint la capitale. Bastion loyaliste, les troupes anglaises combattirent et mirent en échec les troupes irlandaises en 1641 puis 1689. 


Au XIXème siècle, avec les luttes de la Land League et la réforme agraire, le Comté redevint majoritairement catholique et nationaliste. Après la partition de l’île en 1922, le comté fut rallié à l'Irlande du Nord , malgré une majorité nationaliste et républicaine. Les Britanniques supprimèrent la proportionnelle, utilisèrent la technique du « gerry-mandering », ce qui permirent aux loyalistes d’obtenir la majorité et de la garder jusqu’en 1968. À partir de cette date, le mouvement des droits civiques obtint le « one man, one vote » et la représentation du compté redevint nationaliste. La ville compte 61% de catholiques et moins de 36 % de protestants.

 


 

enniskillen-bombing.jpg

 Attentat  de 1987 connu sous le nom d'"Enniskillen bombing"

 

Pendant la seconde moitié du XXème siècle, la ville fut le théâtre privilégié des « troubles » opposant les nationalistes républicains irlandais aux loyalistes, fidèles  à la couronne d'angleterre. ( A noter que le terme de Troubles est un euphémisme désignant l'insurrection du peuple irlandais républicain en Ulster). 

En 1981, Bobby Sands , républicain irlandais, membre de l'IRA provisoire, député du Sinn Féinn et gréviste de la faim, fut élu à la Chambre des Communes. ( Incarcéré à la prison de Maze, il mourut après 66 jours de grèves de la faim, le 5 mai 1981).

L'incident le plus important qui frappa Enniskillen fut connu sous le nom de Remembrance Day Bombing (le 8 novembre 1987) . Attentat dans lequel onze personnes trouvèrent la mort sous les bombes de  quelques éléments incontrôlés de l’IRA, les plus radicaux, qui firent sauter une bombe lors d’une cérémonie  à la gloire des anciens combattants ayant servi pendant la guerre sous l’uniforme britannique.

 

Aujourd'hui,  la population d'Eniskillen s’élève à près de 14 000 habitants. Enniskillen est également le siège du gouvernement local du District council de Fermanagh . La ville a recouvré une paix relative et des bâtiments commémoratifs ont été édifiés aux lieu et place où fut perpétré l'attentat.

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 21:11

Carrickfergus est la plus vieille ville du comté d'Antrim, en Irlande du Nord. Son nom lui vient de Fergus Ier de Dal Riada, 6ème roi de Dal Riada, son nom irlandais, Carraig Fhearghais, signifiant « le rocher de Fergus ». Au recensement de 2001, la ville comptait 27 201 habitants.



Carrickfergus est située sur la côte nord de Belfast Lough, et abrite un château du XIIe siècle, l'un des châteaux normands les mieux conservés d'Irlande. Il fut construit vers 1180 par John de Courcy. L'église St. Nicholas date également de la fin du XIIe siècle.

Carrickfergus précéda Belfast en tant que colonie urbaine, et pendant longtemps, elle fut à la fois plus grande et plus importante que cette cité proche. D'ailleurs Belfast Lough fut appelé 'Baie de Carrickfergus' jusqu'au XVIIe siècle. Pendant un certain temps, Carrickfergus et ses alentours furent traités comme un comté séparé, alors que de nos jours, ils font partie du comté d'Antrim.La Bataille de Carrickfergus, épisode de la Guerre de neuf ans en Irlande, eut lieu dans et autour de la ville en novembre 1597. Elle mit aux prises les forces royales de la reine Élisabeth Ier et le clan écossais des MacDonnell. Elle aboutit à la défaite des Anglais.En 1637, la ville vendit ses droits de douane, qui s'appliquaient de Groomsport dans le comté de Down à Larne dans le comté d'Antrim, à la ville de Belfast, ce qui participa à son déclin, alors que la province d'Ulster se développait.


Cette chanson traditionnelle rend hommage  à  la ville de Carrickfergus et  à l'Irlande, c'est une chanson d'exil qui  est une lettre d'amour de l'irlandais émigré  à son pays natal. Mêm s'il en existe de multiples versions, en voici ma préférée. Par la chanteuse Ann Buckley.



 

 


"I wish i was in carrickfergus where the castle looks out to sea
I wish I was in the land of erinn where the moutains meet the sea
Where flowers blossoms as i do remember
where my true love came to me
but the sea 's wide and i cannot swim over
want a-buy the wings for to fly
I wish i was back home again
"

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 09:25

"Eduquer ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu"

 

( W. B Yeats)

 

 

 

Belfast-eyes.jpg

 

  Belfast eye at sunset/

  Coucher de soleil sur le ' Belfast eye'

 

 

XIXème siècle :  l'Irlande, sous domination anglaise, voit sa population diminuer de moitié sous l'effet de la famine et d'émigration. Les nationalistes tiennent la couronne anglaise pour responsable.

1905 : Création du Sinn Féin, parti politique indépendantiste d'obédience catholique.

1916 :  Insurrection de Pâques  à Dublin ( 24 avril) , réprimée dans le sang. Début des violences indépendantistes catholiques dites " nationalistes" et protestantes dites " loyalistes'"(fidèles à la couronne anglaise )

1921 : Partition de l'Irlande. Les 6 comtés du Nord à majorité protestante restent au sein du Royaume-Uni.

1968 : Au Nord, début des violences entre républicains catholiques d'une part et protestants loyalistes et armée britannique d'autre part, qui se prolongeront jusqu'aux accords de paix du 10 avril 1998.

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 21:43




L'Ulster (Uladh en irlandais) est une des 4 provinces de l'île de Irlande. L'Ulster est formée de 9 comtés et a une population de 2 millions d'habitants. Les comtés se nomment : Antrim, Armagh, Derry/Londonderry, Down, Fermanagh, Tyrone. Quelques « unionistes » appellent souvent ces 6 comtés "Ulster". Les trois autres comtés de la province de l'Ulster font partie de la République d'Irlande Cavan, Donegal, Monaghan. La capitale de l'Ulster est la ville de Belfast.

Il faut noter cependant que ces 9 comtés historiques de l'Ulster n'ont aucun caractère administratif, ni en République d'Irlande, ni en Irlande du Nord.Dans la mythologie celtique, la capitale de l'Ulster etait Emain Macha était la résidence du roi Conchobar Mac Nessa, juste en dehors de la ville moderne d'Armagh.

Langues parlées dans la province :

1. l'anglais
2. l'irlandais (Gaëlique)
3. Une langue germanique, le scots d'Ulster, est parlée par une minorité de la population. Cette langue est reconnue comme langue régionale en Irlande du Nord, et soutenue par le gouvernement de la République d'Irlande. L'irlandais d'Ulster y est parlé (surtout en Donegal) et également reconnu.


Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 13:52

 

Le Silent Valley Reservoir est un réservoir d'eau douce situé dans les Mourne Mountains du comté de Down au sud de Belfast. Ce lieu fourni l'approvisionnement en eau de la ville de belfast, et a été construit entre 1923 et 1930. Le grand barrage se trouve près du village de Carryduf. Les Mourne mountains se situent  à la frontière de l'Ulster et de la république d'Irlande. C'est une région montagneuse riche en lacs et en rivières, mais peu peuplée et dont les paysages essentiellement volcaniques ont gardé leur beauté sauvage.


dans la mythologie populaire irlandaise, les Mourne Mountains sont les montagnes où St Patrick débarqua lors de son 1er voyage en Irlande et il bannit les serpents d'Irlande depuis ce lieu avant de convertir les habitants du Comté de Down. C'est dans la ville de Downpatrick, à mi chemin entre Belfast et les Mourne que se trouve la tombe supposée de Saint Patrick.

 

silent-valley.jpg

 

 

mournemoutains2.jpg

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 23:59

Florence Court est une demeure et propriété du XVIIIe siècle située près d'Enniskillen dans le comté de fermannagh en irlande du Nord. Elle est située sur le contrefort de la montagne Cuilcagh. Le village d’à coté s’en distingue par un nom en un seul mot Florencecourt.





Florence Court était le siège des comtes d’Enniskillen jusqu'à ce que le national Trust l’acquière en 1953, peu avant qu’un feu dévastateur ravage les étages de la demeure. Des travaux intensifs de restauration ont été entrepris pour lui redonner sa splendeur initiale. Cependant quelques pièces des niveaux supérieurs restent malgré tout fermées. La demeure est connue pour sa décoration intérieure de style rococo et son mobilier irlandais. Beaucoup d’objets de la maison, précédemment vendus, ont été réacquis.

Le domaine inclut un jardin emmuré où vivent des plantes tropicales et tempérées, une scierie fonctionnant à l’énergie hydraulique. La rivière Larganess traverse la propriété. Des pâtures et des forêts occupent la plus grande part du domaine. C’est l’une des principales sources d’approvisionnement d'ifs.

File:Florence Court Estate Autumn.JPG
les jardins de florence court

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Irlande du nord
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net