Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 16:52

Les premières traces de cornemuse en Irlande permettent de remonter au Xème siècle, notamment sur des sculptures des croix anciennes.
Concernant le Uillean pipes, les premiers instruments sont apparus dès le début du XVIIIème siècle. Ils comportaient déjà un voire deux régulateurs (ténor, baryton). Les principaux fabricants connus à cette époque sont William Kennedy (1776), puis la génération des Kenna (timothy 1800), John Egan vers 1770. Le nom "Union pipes" utilisé alors fut tout d'abord attribué à la réunion du son produit par le chanter, les bourdons et les régulateurs, puis l'origine de ce nom fut interprété comme une déviation du terme "Uillean" qui signifie coude en Gaëlique, marquant ainsi le passage des cornemuses anciennes à bouche, vers la cornemuse à soufflet.

 

Uilleann Pipes

 

 
Le pipe et les pipers furent à leur apogée avant la "Grande famine" en Irlande  1847, on trouvait alors des pipers dans toutes les couches sociales. C'était une profession très respectable et la demande était forte. A noter que nombre d'entre eux étaient aveugles, le pipe était alors un moyen de gagner sa vie dignement malgré le handicap.
Comme pour bien d'autres cornemuses, le début du XXème siecle fut l'objet d'un déclin important tant au niveau de la fabrication que du jeu. Néanmoins, la pratique de l'instrument survécut grâce à des associations telles que le the Gaelic League ou the Feis Ceoil.
Au niveau de la facture instrumentale, on peut néanmoins citer des fabricants comme Clarke et bien sûr la famille Rowsome. Leo Rowsome en particulier contribua par son activité de lutherie et de promotion de l'instrument à maintenir la tradition de cet instrument vivante. Il a notamment formé de très grands joueurs actuels comme par exemple Liam O'Flynn.
Cependant, depuis les années 1980, le Uillean pipes connaît un succès sans cesse croissant tant du point de vue des luthiers que des pratiquants  en Irlande et dans toute l'Europe. C'est notamment le spectacle Riverdance qui, en 1995 lors de sa création, remis cet instrument au goût de jour ( voir video). Actuellement partout en Europe les Uillean pipes se distinguent au même titre que les cornemuses venues d'Ecosse ou d'autres pays Celtiques. Actuellement, Davy Spillane est un des joueurs de Uillean pipes les plus prisés.

 

 



 

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Musique
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 19:57

 

Michael (Mike ) Oldfield est né à Reading ( Angleterre) le 15 mai 1953. D'origine irlandaise par sa mère, Oldfield est un compositeur et musicien multi instrumentalistes  de génie(  il joue de plus de 20 instruments, bien qu'il ait une prédilection pour la guitare )  qui  a révolutionné la musique rock progressive des années 70 et 80, en mêlant  à la pop et au rock des instruments traditionnels de cultures celtes, africaines ou d'époque médiévale.

 

cover_2936172122009.jpg

 

L'album de musique celtique de M.Oldfield en 1996 : Voyager


Son parcours est celui d'un introverti pour lequel la musique est un refuge face aux tourments de la vie . En 1971, Il commence à composer et à enregistrer une maquette sur un magnétophone bricolé. En 1972, cette démo lui ouvre les portes de Virgin, que vient de créer Richard Branson, qui  le signe pour la réalisation d'une série de 10 albums dont le premier, Tubular bells devient la musique du film l'exorciste propulse immédiatemment Oldfield sur la scène internationale du rock. Les critiques et le public s’enflamment. Il reçoit un Grammy Awards pour la meilleure composition instrumentale.

Sorti en 1974 de ‘Hergest Ridge’ (le nom est tiré de la région Herefordshire où il s’était retiré), puis ‘Ommadawn’ en 1975 auquel participe Paddy Molloney du groupe des Chieftains.
Après une thérapie suite au décès de sa mère, Mike peut enfin affronter la scène et tout en produisant des disques Il se lance alors dans une tournée, accompagné de de 100 personnes.
Dès 1979 avec ‘Platinum’, ses albums sont plus pops et mêle musique traditionnelle, synthétiseurs et chants.  ‘Crises’ en 1983, avec son tube international ‘Moonlight Shadow’ est son plus grand succès.. Parallèlement, il travaille sur la bande son du film de Roland Joffé ‘The Killing Fields’ (La déchirure).

 

 

Mike Oldfield et Paddy Malloney, du groupe des Chieftains

 


 

 

Durant les deux années suivantes, Mike va s’impliquer dans la conception graphique en vue de travailler sur son projet d’album vidéo tout en continuant de produire et composer régulièrement des albums. En 1996, sortie de ‘Voyager’, album qui contient sept reprises de morceaux traditionnels celtiques.A l’occasion du passage à l’an 2000, il propose, à Berlin, un show devant 500000 spectateurs dont la trace se trouve sur le Dvd ‘The Art Of Heaven Concert: Live in Berlin’.
En 2002, sort ‘Tres Lunas’ accompagné d’un cd-rom contenant un jeu 3D dont la bande son est composée de musique originale Fin 2007, début 2008 sortira son nouvel album ‘Music of the spheres’ qui devrait renouer avec les longs morceaux instrumentaux. Il sera accompagné d’un orchestre classique nommé pour l’occasion ‘Sinfonia Sfera Orchestra’ et dirigé par Karl Jenkins, lui-même, jouant du piano et de la guitare acoustique. Il est actuellement considéré comme l'un des musiciens majeurs du XXème siècle.

 

discographie :

 

Période Virgin
Période Warner
Période Mercury
Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Musique
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 22:44

"Certains pensent que la musique Soul vient de l'Irlande ou de l'Ecosse, cette idée là me reste collée dans la tête"

 

Van Morrison, chanteur

 

van-morrison-into-the-music.jpg

 

 

George Ivan Morrison à Belfast (Irlande) le 31 août 1945, il puise sans relâche dans l’énorme collection soul et jazz de son père avant de quitter le lycée à 15 ans pour suivre un groupe de R’n B. Il développe une vénération sans faille pour les défricheurs comme Ray Charles ou Little Richard , puis forme son premier groupe, Them, avec qui il enregistre le hit « Gloria », qui sera repris par les Doors et Patti Smith . Frustré par le manque de liberté dont il dispose, il quittera bientôt le groupe à New York pour rentrer à Belfast. Mais son producteur, Bert Berns, ne le lâche pas et le convainc d’enregistrer en solo. Van revient à New York, mais lorsque Bernt sort l’album Blowin’ Your Mind (dont le single « Brown-eyed Girl » fait un carton en 1967), Van repart à Belfast. Bernet meurt d’une crise cardiaque, et c’est un Van libéré de ses obligations contractuelles qui signe à Warner Bros pour produire l’un des plus grands albums de tous les temps en 1968 : Astral Weeks.

De notoriété publique difficile et excentrique, Van rejette les tendances commerciales et l’industrie de la mode, ce qui le tient éloigné des charts pop durant des années au début de sa carrière prolifique. Sa base de fans grandit et s’élargit plutôt au fil de ses albums. Uniquement assujetti à sa propre muse, ses albums couvrent un champ stylistique extraordinaire, et gardent une consistance, voire une pureté, jamais atteinte par ses contemporains… La combinaison de sa puissance mystique avec sa vision musicale unique et un chant incendiaire : des répétitions en spirales de gueulantes et de soupirs qui dévient le langage des émotions articulées bien au-delà du sens littéral.

 

un des titres les plus beaux de l'imposante discographie de Van Morrison : Tupelo Honey

 

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Musique
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 23:45

Mariage réussi du blues de Ry Cooder ( le guitariste compositeur , entre autres choses de la musique du film Paris,Texas de Wim Wenders )  et des mélodies celtiques  des Chieftains pour un album qui rend hommage  à l'histoire perdue des irlandais débarqués pour le meilleur et surtout le pire, en Amérique, au 19 ème siècle.

 

 

 

 

 

En 1846, des milliers d'irlandais débarqués aux USA pour fuir la famine irlandaise se retrouvent embrigradés, souvent de force, dans la guerre du Mexique. Peu enthousiastes  à l'idée de combattre des catholiques, un grand nombre d'entre eux franchirent le Rio Grande et se rangèrent aux côtés des Mexicains. le nom de leur régiment : la légion de saint Patrick ( ou San Patricio ). C'est une histoire 'oubliée' au denouement tragique puisque de nombreux deéserteurs irlandais furent pendus par l'armée américaine.

Voici la trame de l'histoire que Paddy Malloney, flutiste des Chieftains, et Ry Cooder , guitariste rock ayant, entre autres, travaillé aux cotés des rolling stones, ont décidé de ressuciter. Tous deux ont convoqué des artistes irlandais, américains et mexicains ( l'acteur Liam Neeson,la chanteuse hispanique Chavela Vargas ou l'américaine Linda Ronstadt ) . L'histoire est découpée en 19 morceaux, chantés en espagnol principalement, entre lesquels s'intercalent des instrumentaux, symbiose réussie de musiques traditionnelles mexicaines et celtiques.

 

Si la misère et la guerre n'ont pas de frontières, la musique non plus. Mais c'est plutôt une occasion de s'en réjouir...

 

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Musique
commenter cet article
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 15:17

Le groupe The Wolfe Tones est un groupe de musique rebelle  qui prend ses racines dans la musique irlandaise traditionnelle de rebellion contre l'occupant anglais . Il tire son nom du patriote irlandais Theobald Wolfe Tone , un des chefs de la rebéllion de 1798

 

 

Le groupe est né en 1963 à Inchicore, dans la banlieue de Dublin, de la réunion des frères Brian et Derek Warfield avec Noel Nagle et Tommy Byrne. Le groupe joue d'abord dans des festivals en Irlande, puis passe professionnel en 1964 : il s'expatrie en Angleterre où il joue dans les clubs de folk-song de Londres, Birmingham et Coventry mais il revient s'installer à Dublin en 1966. Cette année-là, suite au succès de leur album Up the rebels!, ils entament une longue série de tournées internationales, notamment au Canada et aux Etats-Unis. Ils sont le groupe irlandais le plus politisé, nombre de leurs chansons sont à la gloire de héros républicains irlandais ( Padraic Pearse, héros & poète irlandais , James Connnolly et Joe McDonnell)  ou de l'IRA ( Armée républicaine irlandaise).

En 2001, Derek Warfield quitte le groupe pour faire une carrière solo. Les Wolfe Tones continuent en trio jusqu'à aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

Quelques albums :

  •  The Foggy Dew - (1965)
  • : Up the Rebels!
  • The Teddy Bear's Head
  •  The Rights of Man
  • : Rifles of the I.R.A.( 1969)
  •  Let the People Sing
  • : Till Ireland a Nation
  •  Across the Broad Atlantic
  •  Sing Out For Ireland
  •   25th Anniversary
  • : You'll Never Beat the Irish
  •  Rebels & Heroes
  • : The Troubles
  • : 1916 Remembered
  •  Celtic Symphony( 2006)
Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Musique
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 00:37
J'avais déjà parlé de Loreena McKennith en glissant dans un article le clip de sa chanson sur les les îles skellig voici plus en detail quelques infos sur cette extraordinaire musicienne celtique :

Loreena McKennitt, née le 17 février 1957, est une auteur-compositeur-interprète, harpiste, accordéoniste et pianiste canadienne. La qualité de ses compositions et de ses interprétations lui a donné une renommée internationale. Elle trouve l'inspiration de sa musique dans les légendes celtiques.

                       

 
-au cours des années 1970 elle découvre les premières productions d'Alan Stivell. C’est donc par le biais de la musique qu’elle va s’intéresser à la civilisation celtique .
-En 1985, elle crée Quinlan Road, une société de production pour gérer sa carrière et assurer la production de ses disques. Cette même année, elle sort son premier album Elemental, basé sur des mélodies traditionnelles d'origine celtique. Son deuxième album, To Drive the Cold Winter Away, est inspiré par les chants de l'hiver. Parallel Dreams en 1989 est un mélange de reprises et de compositions personnelles. Puis en 1991 elle livre The Visit, son quatrième opus, dont elle vend 2 millions d'albums et part en tournée avec Mike Oldfield. The Mask and Mirror est une ouverture sur d'autres univers musicaux traditionnels, pour les textes elle reprend des extraits de William Shakespeare et William Butler Yeats. The Book of Secrets (1997) rencontre un succès international. 

Voici le clip de Mummer's dance en "live"... ma chanson préférée de Loreena :
 
                            
                    

-En 1998, elle perd son fiancé, noyé dans un accident de bateau, avec deux autres personnes. Depuis cette tragédie, sa carrière est en sommeil, exception faite de la sortie de son disque live, enregistré à la Salle Pleyel à Paris et au Massey Hall de Toronto et de quelques collaborations et apparitions. Elle met sur pied la Fondation Cook-Rees, (sauvetage et sécurité nautique) en mémoire de ses amis noyés et une partie des profits liés à la vente de son dernier album live sera versée à cette fondation. Durant cette période, Loreena McKennitt effectue aussi divers voyages en Grèce, Turquie et même Mongolie afin de trouver l'inspiration pour son futur album.
-En février 2006, Loreena McKennitt enregistre An Ancient Muse. En septembre de la même année elle a enregistré un concert à l'Alhambra de Grenade en Espagne filmé pour un documentaire qui sera diffusé à la télévision en Amérique du Nord. En 2007 elle entame une tournée internationale à travers l'Europe et l'Amérique du Nord, accompagné de ses fidèles musiciens, augmentés de quelques nouveaux. En particulier Brian Hughes aux guitares et divers instruments à cordes (oud, celtic bouzouki)  sur An Ancient Muse.


Discographie : 
 
  • 1985 : Elemental
  • 1987 : To Drive the Cold Winter Away
  • 1989 : Parallel Dreams
  • 1991 : The Visit
  • 1994 : The Mask and Mirror
  • 1997 : The Book of Secrets
  • 1999 : Live in Paris and Toronto
  • 2006 : An Ancient Muse
  • 2007 : Nights from the Alhambra
  • 2008 : A Midwinter Night's Dream
Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Musique
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 22:29

 an mhaighdean mhara ( la sirène ),est une chanson traditionnelle du Donegal, chantée ici en irlandais. Le fait que ce soit dans cette langue mystérieuse pour la plupart de ceux qui l'entendent est plutôt une bonne chose : chaque fois que j'écoute  les sonorités du gaelique, je pense aux incantations des druides et des fées pour nous jeter quelque sortilège...

 

 

 

 

 

 

 Is cosúil gur mheath tú nó gur thréig tú an greann,
Tá sneachta ga freasach fá bhéal na mbeann',
Do chúl buí daite 's do bhéilín sámh,
Siud chugaibh mary chinidh 's í ndiaidh an éirne 'shnámh
 
O sirène de la mer 
peut-être es-tu née
ou es-tu venue sur terre ? 
où la neige miroite
il y a  là de la beauté,
ton regard est éloquent
mais tes lèvres restent closes,
je te donne l'Irlande
notre terre sainte d'Irlande
à protéger

 

                                                              
                                                                                                *************

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Musique
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 18:36

 

 

"Love reign over me

I've had enough of living and dying

I've taken all the roads

I'm bored with passion and hate

I've had enough of trying to love

Don't ask me to choose my kingdom

love reign on me*"

 

The Who, Quadrophenia

 

'*Que l'amour reigne sur moi. J'en ai assez de vivre et de mourir. J'ai pris toutes les routes. J'en ai marre de la haine et de la passion. J'en ai assez d'essayer d'aimer. Ne me demande pas de choisir mon royaume. L'amour règne sur moi'.

 

 

Ulster, Northern Ireland. Carrick a red rope bridge.

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Musique
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 18:32

fairport convention est un groupe de folk-rock lancé par le producteur et manager américain joe Boyd dans les circuits undergrounds de Londres, il obtient le succès dès son premier album "Fairport Convention" en 1968.L'arrivée de la chanteuse Sandy Denny, très orientée sur le folk traditionnel influencera Fairport sur l'album suivant, What Did We Do On Our Holidays sorti en 1969. Ce qui n'est pas du goût du chanteur Ian Matthews qui quitte le groupe pour une carriere solo, avant la sortie de l'album Unhalfbricking toujours la même année. A la même époque, le batteur Martin Lamble trouve la mort dans un accident de voiture. Il est remplacé par Dave Mattacks.

 

 

L'album Liege and Lief sorti en 1970 est considéré comme un des plus grands albums de folk-rock britannique. Il met en valeur les talents du violoniste Dave Swarbrick.

Sandy Denny et le bassiste Ashley Hutchings (remplacé par Dave Pegg) quittent le groupe courant 1970. L'album suivant Full House est enregistré sans chanteur officiel reconnu. Départ de Richard Thompson pour une carrière solo en 1972

 

Les remaniements au sein du groupe sont tels qu'en 1973 il ne restait aucun des membres d'origine, après seulement six années d'existence.

Sandy Denny réapparaitra en 1975 sur l'album Rising For The Moon. En 1976, le groupe est rejoint par le guitariste breton Dan Ar Braz, pour une tournée au Royaume uni et aux USA (il retrouvera ce groupe en 1983 pour l'enregistrement d'un album : AT2 - The Réunion Concert). Le groupe se séparera définitivement en 1979. Il poursuivra cependant quelques années ses concerts annuels de réunion qui permettront à son nom de ne pas se faire oublier, jusqu'en 1985 où il se reformera durablement, puisqu'il est toujours la en 2008. A noter la solide présence du Fairport Convention, de 1998 à 2008, sur les étonnants concepts albums du Breton Alan Simon: "Excalibur" (la trilogie) et de son opéra Rock "Anne de Bretagne".

 

 

 

DISCOGRAPHIE
  • Fairport Convention (1968)
  • What We Did On Our Holidays (1969)
  • Unhalfbricking (1969)
  • Liege And Lief (1969)
  • Full House (1970)
  • Live At The LA Troubadour (1970)
  • Angel Delight (1971)
  • Babbacombe Lee (1971)
  • History Of Fairport Convention (1972, compilation)
  • Rosie (1973)
  • Nine (1973)
  • Rising For The Moon (1975)
  • Gottle O'Geer (1976)
  • The Bonny Bunch Of Roses (1977)
  • Tipplers Tales (1978)
  • Farewell Farewell (1979)
  • Gladys Leap (1985)
  • Expletive Delighted (1986)
  • In Real Time (1987)
  • Heyday (1987 BBC radio sessions 1968-69)
  • Red And Gold (1989)
  • The Five Seasons (1990)
  • From Cropredy to Portmeirion (1990)
  • The Woodworm Years (1991, compilation)
  • Fairport Convention 25th Anniversary Concert (1992)
  • Jewel In The Crown (1995)
  • Red & Gold (1995)
  • Old New Borrowed Blue (1996, acoustique)
  • Acoustically Down Under (1996)
  • Who Knows Where The Time Goes (1997)
  • The Cropredy Box (1998)
  • Cropredy 98 (1999)
  • The Wood And The Wire (1999)
  • Fairport Convention XXXV (2001)
  • Journey man's Grace (Live 2003)
  • Rare broadcast (2003) (Live:CD-1990,DVD-2001)
  • Over The Next Hill (2004)
  • Sense of Occasion (2005 ?)
  • The Classic Collection (2006)
  • On The Ledge - 35th Anniversary Concert (2007)
  • Fairport Convention - 4CD Live at the BBC 67/71 (2007)
Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Musique
commenter cet article
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 19:02
...Un petit morceau de flûte en guise d'illustration sonore tout d'abord :



 

Les flûtes traversières irlandaises, souvent appelées simplement wooden flute, sont des instruments directement dérivés des flûtes anglaises du XIX e siècle.

Elles sont en bois, le plus souvent en ébène mais aussi parfois en buis, présentent une perce conique inversée (du large vers l’étroit) et de gros trous de jeu. Elles utilisent le système à huit clés commun à toutes les flûtes du début de ce siècle. Contrairement au système inventé par Boehm, celui-ci n'utilise pas de plateaux et ce sont les doigts du musicien qui bouchent directement les six trous "de base" de l'instrument. Cette particularité est essentielle pour pouvoir réaliser les ornements comme les "slide" utilisés dans la musique irlandaise ou bretonne.

                            

Deux modèles principaux
furent largement répandus dans l'Angleterre du XIX e siècle. Le premier, conçu par les ateliers Rudall and Rose puis modifié par Rudall and Carte, est également le plus ancien. Ces flûtes sont en quatre parties, comme les flûtes baroques, et présentent une perce conique prononcée, ce qui leur procure un son relativement puissant avec des aigus fluides et chantants.

L'autre modèle mis au point par Pratten est plus tardif et présentait une alternative à la nouvelle flûte inventée par Boehm. Comme sa concurrente elle adopte une construction en trois parties : les deux corps centraux sont remplacés par un seul grand corps. La perce, légèrement moins conique que sur les modèles Rudall, et les trous de jeu plus gros en font des flûtes très puissantes, au son plus rauque. En revanche, leurs aigus sont moins subtils que ceux des modèles Rudall. D'autres types de flûtes, de conception parfois très ingénieuse quant au système de clé, furent utilisés, mais ils ne bénéficièrent pas de la diffusion ni de la renommé des flûtes Rudall ou Pratten.

Désormais, les luthiers fatigués par la réparation et l’entretien que demande le bois, ont adoptés le Delrin, un polymère ayant les mêmes propriétés musicales que l’ébène, donc sans aucune altération du son. En revanche, elle sont pratiquement indestructible, et donc inaltérables par les intempéries et l’âge.

Repost 0
Published by MissHyde - dans Musique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net