Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:27

Au nom du père (In the Name of the Father) est un film irlando-britannique de Jim Sheridan, adapté du livre autobiographique Proved Innocent de Gerry Conlon, sorti en France en 1994.

Il s’agit d’une histoire tirée de faits réels que le cinéaste Jim Sheridan relate. Ce film engagé, qui met en scène la chronique d’une erreur judiciaire, est l'un des plus marquants de la carrière de Jim Sheridan. Il a reçu l'Ours d'Or au Festival de Berlin en 1994, et a été nommé sept fois aux Oscars. Au nom du père est une critique virulente et sans concession du système judiciaire britannique lors des vagues d'attentats de l'IRA dans les années 1970. Il réunit Daniel Day-Lewis interprétant le rôle de Gerry Conlon, Pete Postlethwaite jouant le rôle du père, Giuseppe Conlon, et Emma Thompson dans le rôle de l’avocate Gareth Peirce.
Le film a aussi marqué les esprits pour sa musique originale incluant des chansons de U2, Bob Dylan et surtout la chanson de Sinead O' Connor "you made me the thief of your heart".






Synopsis :

Belfast, 1974. Sans emploi, Gerry Conlon vit de menus larcins. Un jour, en voulant échapper à une interpellation, il attire involontairement des soldats britanniques près d'une planque de l'IRA. Ulcérés, les terroristes menacent de le mutiler. Gerry part alors pour Londres avec son ami Paul, et s'installe dans une communauté hippie. Mais le soir du 5 octobre 1974, à Guildford, dans la banlieue londonienne, tandis que Paul et Gerry détroussent une prostituée, deux pubs fréquentés par des soldats sont la cible d'un attentat à la bombe. Bilan : cinq morts. La population est sous le choc. Il faut à la police des coupables, car l’état et l’opinion publique veulent des résultats rapides. Et vite, Paul et Gerry sont arrêtés à la suite d'une dénonciation. Gerry est alors interrogé par la police londonienne qui l’accuse d’être l’instigateur des attentats terroristes à Guildford pour le compte de l’IRA. Gerry est soumis à une torture physique et morale. Les interrogatoires n'en finissent pas. Les mêmes questions se répètent auxquelles Gerry apporte les mêmes réponses. Sous la pression des policiers, Gerry signe sous la torture des aveux fabriqués de toutes pièces qui non seulement le mettent en cause mais également Paul Hill, son ami d’enfance, un couple d’amis hippies, — ces quatre sont appelés les Quatre de Guildford — ainsi que plusieurs membres de sa famille dont son propre père.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans l'Irlande au cinéma
commenter cet article

commentaires

cat 01/11/2012 11:53

Ai vu bien des films avec D D Lewis,mais pas celui-ci.Le sujet est extrêmement intéressant,mais ...tu me connais,je ne suis pas sûre de chercher à voir des tortures interminables.

L'irlandaise 03/11/2012 00:39



Pourtant c'est un de ceux, il me semble qui l'a fait connaitre, un peu après " my left foot", qui avait lancé sa carrière internationale. A voir. Poignant.



Joelaindien 21/09/2012 21:10

Merci pour ton passage !

L'irlandaise 25/09/2012 20:41



De même et  bonne semaine



Esclarmonde 21/09/2012 11:14

Tu parles ici d'un de mes film préférés ! Je l'ai vu au cinéma à Cardiff (à l'époque j'arrivais à suivre un film en anglais sans sous-titre...). Un film qui selon moi, peut intéresser n'importe
qui, pas forcément quelqu'un qui s'intéresse à la question irlandaise. Beaucoup de thèmes : relation père-fils, racisme, injustice, persévérance... Passe une belle journée

L'irlandaise 25/09/2012 20:40



Oui, un très beau film qui dévoile bien des aspects du combat irlandais. bonne semaine  à toi aussi.



Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net