Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 15:13

Excellent livre  irlandais sur un sujet déjà évoqué dans un film ( magdelene sisters) : celui des femmes  enceintes que l'on enfermait  et eloignait de leur famille pour cause de grossesse non désirée. L'auteur,
Sebastian Barry est né à Dublin en 1955. A la fois romancier, poète et dramaturge, il est reconnu comme l’une des voix les plus importantes de l’Irlande d’aujourd’hui. Ses romans Annie Dunne et Un long, long chemin ont paru aux Editions Joëlle Losfeld respectivement en 2005 et 2006.

Résumé :

Roseanne McNulty a passé plus de la moitié de sa vie dans l’hôpital psychiatrique régional de Roscommon, le royaume du docteur Grene, le psychiatre en chef. Centenaire ou presque, elle est complètement seule.

Une chose laissée pour compte, un reste de femme. Parce que personne ne sait qu’elle a une histoire, elle s’est mise à l’écrire. Le docteur Grene, quant à lui, doit faire face aux imminents travaux de rénovation de son hôpital, pour le moins vétuste. Comment en arracher un grand nombre de patients dont l’ADN a dû se fondre dans le mortier du bâtiment ?

La nouvelle loi contraint Grene à évaluer lesquels de ses patients peuvent être réinsérés dans la communauté. Il va devoir établir quelles circonstances ont amené ici certains patients et s’ils ont été véritablement été internés pour des raisons sociales plus que médicales. Il va devoir interroger Roseanne, pour qui il éprouve une réelle sympathie et dont il n’a jamais fouillé la vie.

Au fil de leurs entretiens, il plonge au cœur de sa tragique histoire. Palpitant, incroyablement drôle et cinglant : Le testament caché n’épargne personne et surtout pas l’Église catholique. il montre aussi la remise en cause et l'examen de conscience dont les irlandais ont fait preuve ses 15 dernières années en s'ouvrant davantage  à l'Europe moderne et en fermant quelque peu la porte aux "traditions" qu'il convenait de ne pas garder... Une chasse aux sorcières en pays d'halloween, en somme...

Partager cet article

Repost 0
Published by L'irlandaise - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

mazel 04/10/2010 18:36


en pleine lecture, vraiment passionnant !

me fait penser aussi a "Le martyre des Magdalènes" de Ken Bruen, et bien sur, le film.


L'irlandaise 04/10/2010 22:12



merci de ta visite ! oui, j'ai aussi fait un article sur ce blog ( dans l'Irlande au cinéma ) concernant les 'magdalenes sisters' ( le film )



claude 09/01/2010 13:05


non en français surtitrée en néerlandais


L'irlandaise 09/01/2010 15:20


une  pièce de théatre surtitrée ??? ah c'est bizarre ( mais j'ai déjà vu du shakespeare bizarre et non surtitré - Richard 3  à l'hippodrome il y a une
dizaine d'années.. )


claude 07/01/2010 18:27


J'avais été voir cette pièce de Barry the steward of the christendom à l'Idéal de Tourcoing; j'ai trouvé la pièce interessante mais pas facile.

ci joint un commentaire wikipedia. A bientôt claude

The play opens in a county home some years after Irish independence. Dunne appears to be raving incoherently, reliving an episode of his childhood. As the play continues, Dunne slips from moments
of lucidity to reliving parts of his career as a senior officer in the Dublin Metropolitan Police. It is an effective method of demonstrating how far Dunne, a man who once commanded respect, has
fallen. Several poignant incidents illustrate this, in particular one where Dunne requests that a cheap suit being provided for him should have gold thread. He is unconsciously demonstrating his
desire for the gold braid of the highest police rank, which was denied him as a Catholic. Ironically, it is his status as a "Castle Catholic" that leads to his ostracism in an independent Ireland.
Dunne's eventual descent into madness is most reminiscent of King Lear.


L'irlandaise 08/01/2010 15:24


assez hardu en effet, à en juger par le résumé, la pièce etait en anglais  ??? je ne connais pas du tout en tout cas, merci pour cette info.


Eireann Yvon 07/01/2010 13:25


Bonjour.
Un bon roman mais moins captivant que "Un long, long chemin"
A bientôt.
Yvon


L'irlandaise 07/01/2010 14:16


je me doutais que tu connaissais, Yvon, mais on me l'a offert, donc je n'ai lu que celui-ci, - je ne connaissais pas  - je note donc celui que tu me
conseilles, du même auteur.


Voyelle 07/01/2010 11:12


je note de suite les références !! merci
j'ai râté la diffusion de Magdelene sisters


L'irlandaise 07/01/2010 14:14


franchement, the magdelene sisters m'a marqué, je l'ai vu une fois au ciné, une fois en DVD mais cela m'a suffit : c'est un film très dur, et pourtant, je suis du
genre à ne pas m'arrêter  à la dureté d'un film, sauf que là le realisme est très appuyé et on se sent intérieurement revolté de ce que l'on voit  à l'écran.


Présentation

  • : Le blog de l'Irlandaise
  • Le blog de l'Irlandaise
  • : Blog destiné à la présentation du roman de l'auteur et à la culture celtique, irlandaise en particulier.
  • Contact

ROMAN

  octobre2011

 

Laissez-vous emporter

vers l'Irlande du Nord & ses

mystères avec le ROMAN de

l'auteur de ce blog :  

 

Larmes-rouges.Net